Accueil > G.I. Joe - Le réveil du Cobra > Secrets de tournage

G.I. Joe - Le réveil du Cobra
Secrets de tournage

Affiche miniature du film G.I. Joe - Le réveil du Cobra Affiche du film G.I. Joe - Le réveil du Cobra
 


68 %   (15 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 5 août 2009

Genres : Action, Science-Fiction.
Nationalité : Américain

Acheter le DVD de G.I. Joe - Le réveil du Cobra Acheter le DVD et les produits dérivés maintenant !

Secret de tournage du film G.I Joe - le secret du Cobra

Secret de tournage du film G.I Joe - le secret du Cobra

Trilogie

La mode est aux franchises, de Transformers à X-Men. Les studios exploitent le filon, sans pour autant renier sur la qualité. Preuve de leur confiance en l’avenir, ils mettent en chantier les épisodes suivants, avant même de connaitre l’accueil critique et public du premier volet. Ce fût le cas ces derniers mois pour Iron Man 2 et Star Trek. A la veille de la sortie dans les salles obscures de G.I Joe, la Paramount a annoncé que le long-métrage ferait parti d'une trilogie.

Equipe

Derrière la caméra, Stephen Sommers, un habitué de ce genre de grosses productions, grâce notamment à une autre franchise à succès, La Momie. Le casting hétéroclite fait la part belle aussi bien aux vétérans (Dennis Quaid) qu’aux nouveaux talents (Marlon Wayans révélé par Scary Movie, Ray Park ou encore Rachel Nichols, l’atout sexy vue notamment dans Deuxième sous-sol). Sans omettre Saïd Taghmaoui. L’un des rares comédiens français à réussir une brillante carrière Outre-Atlantique. Depuis La Haine, il a notamment donné la réplique à Don Cheadle (Trahison), Sigourney Weaver (Angles d’attaque), Viggo Mortensen (Hidalgo). Saïd Taghmaoui retrouve ici Dennis Quaid qu’il avait croisé sur le plateau d’Angles d’attaque. Sorti début août 2009, face à une faible concurrence, G.I Joe – le réveil du cobra, s’est imposé sans aucun problème en tête du box-office américain.

Marketing

Le phénomène G.I Joe n’est pas sans faire penser à celui de Transformers. Deux dessins-animés qui ont bercé les enfants des années 80. Non seulement le film joue la carte de la nostalgie, mais il repose sur un marketing habile, qui permet de vendre de nombreux produits dérivés. En tête des jouets. Après les robots transformables, voici les figurines guerrières de retour dans les rayons ! Le succès de G.I. Joe perdure pendant la guerre du Vietnam et jusque dans les années 70, notamment grâce à l’ajout de nouveaux gadgets, mais le personnage connaît son plus gros changement en 1983. Cette année-là, la figurine passe de trente centimètres à dix centimètres, un format déjà existant que les enfants collectionnaient dans d’autres séries. Et G.I. Joe n’est plus un personnage unique : il s’entoure d’une équipe de super-soldats d’élite venus des quatre coins du globe, chacun ayant sa propre spécialité et son matériel high-tech pour l’aider à accomplir ses missions.

Dans G.i. Joe Le Réveil Du Cobra, ces super-soldats sont Ripcord, un tireur d’élite et spécialiste en armement ; Snake Eyes, un ninja armé de katanas et d’un pistolet Glock expert en arts martiaux, en reconnaissance et en infiltration; Scarlett, une jeune femme déterminée et brillante spécialiste des arts martiaux et du tir à l’arbalète pneumatique ; Breaker, un expert en cryptage et décryptage, en électronique et en informatique ; Heavy Duty, le spécialiste des armes à feu de l’équipe ; le Général Hawk, le commandant de l’équipe ; Courtney « Cover Girl » Kreiger, un mannequin devenu espion et assistante du général Hawk ; et bien sûr, Duke, un combattant polyvalent et expérimenté avec du courage à revendre : il est le leader de l’équipe, le soldat personnifié et l’incarnation de G.I. Joe.
Bien qu’une série animée télévisée ait été créée en 1985, les personnages et les histoires du monde des G.I. Joe ont surtout été renouvelés grâce à une série de comic books publiés pendant plus de vingt ans.

Gadget

Les accessoires de G.i. Joe Le Réveil Du Cobra se devaient d’être aussi fascinants que tous les autres éléments du film. Le chef accessoiriste Brad Einhorn (qui a travaillé sur plusieurs films Batman) et son équipe ont créé un fascinant arsenal d’armes et de gadgets allant des armes de poing aux gros calibres montés sur les engins d’assaut, jusqu’aux lunettes de la Baronne. L’accessoire le plus complexe a été une ogive chargée de "nanomites" qui a demandé trois mois de travail. Dans un film de Stephen Sommers, les accessoires peuvent être aussi petits qu’une bague ou aussi gros qu’un 4x4 Humvee, et doivent être capables d’encaisser de nombreux chocs. Ce fut le cas du véhicule des forces de Cobra connu sous le nom de Scarab, capable d’aller n’importe où grâce à l’aide et aux compétences du superviseur des effets spéciaux Daniel Sudick et de son équipe.

Poursuite

La poursuite en voiture a été filmée avec neuf caméras. L’équipe a détruit plus de 112 voitures. Battant au passage le record du film Blues Brothers qui était de 102 ou 104 voitures détruites

Par Hervé le 10 août 2009.

Dernières réactions sur G.I. Joe - Le réveil du Cobra

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "G.I. Joe - Le réveil du Cobra" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu G.I. Joe - Le réveil du Cobra.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :