L'Age d'homme... maintenant ou jamais
Secrets de tournage

Affiche miniature du film L'Age d'homme... maintenant ou jamais Affiche du film L'Age d'homme... maintenant ou jamais
 


50 %   (47 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 12 septembre 2007

Genre : Comédie.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film L'Age d'homme... maintenant ou jamais

Secret de tournage du film L'Age d'homme... maintenant ou jamais

Retrouvailles

L'Age d'homme... maintenant ou jamais marque les retrouvailles entre Romain Duris (L'auberge espagnole, Les poupées russes) et Aïssa Maïga (Prête-moi ta main, Les poupées russes) après Les poupées russes de Cédric Klapish

Esthétique


Raphaël Fejtö, réalisateur de L'Age d'homme... maintenant ou jamais : "L'Age d'homme... maintenant ou jamais est avant tout une histoire d’amour et je voulais que l’on puisse rêver en voyant les personnages. Tout comme j’avais voulu un casting lumineux ,“glamour”, dans la lignée des comédies romantiques américaines des années 50, j’ai choisi autant que possible de rendre l’image chatoyante, aussi bien par le décor, les costumes, que par la lumière. Le décorateur Sam Deshors a beaucoup contribué à l’esthétique du film en apportant sa finesse et lors de notre première rencontre, mon goût du raffinement du mobilier des années 50 trouva en lui un écho immédiat. Tour à tour moderne, glacée, puis chaleureuse, passant les années selon les personnages, cette décoration ancre le film à la fois dans une réalité contemporaine tout en lui donnant aussi un air de “conte” sorti des années 50-60. Cette harmonie est grandement due à  Véronique July, la directrice artistique, qui a su admirablement lier les décors, les costumes, les repérages... Les couleurs des vêtements, la décoration de l’appartement dans lequel le couple habite, sont franches et vives, proches des tableaux découpés de Matisse et illustrent la joie de vivre de Tina."

Paris

Le metteur en scène a mis un soin tout particulier à mettre en scène Paris. Raphaël Fejtö, réalisateur de L'Age d'homme... maintenant ou jamais : "Filmer la ville comme le reflet de la personnalité de Samuel, de ses troubles, de ses doutes mais aussi de ses convictions. A la fois belle, étrange, angoissante, mystérieuse et poétique. Je souhaitais filmer un Paris nouveau, un Paris “vierge”, celui du deuxième millénaire, un Paris en construction, miroir de notre personnage en construction lui aussi ! Un Paris extrêmement graphique mais aussi confronté au Paris ancien, lyrique, symbolisant la richesse culturelle, le “passé” : les toits parisiens, les perspectives de petites rues sinueuses si propres à la capitale.

Le but n’était pas de représenter Paris comme on le fait souvent dans les films : la “ville musée”. Bien au contraire, j’ai voulu montrer un Paris qui bouge et évolue avec son temps. En ce sens, le quartier de la grande bibliothèque s’est imposé. Ce coin du XIIIème est représentatif d’une certaine mutation de la capitale et ses lignes et ambiances sont, graphiquement, très fortes.

De plus, l’aspect “en mutation”de ce quartier qui évolue sans cesse correspondait à l’état de Samuel qui est aussi en construction. L’extérieur est réellement miroir de son intérieur, et la circulation, les grillages, les buildings sont autant d’ingrédients servant à décrire l’intérieur du personnage : en “bordel”, en colère mais aussi avec une réelle envie de vivre, un grand dynamisme.

Par ailleurs,le fait d’avoir situé l’essentiel du film dans ce quartier permettait de ne pas vraiment situer la ville dans lequel il était tourné. Ce quartier possède un petit côté “hors temps”, no man’s land. Ce pourrait être dans n’importe quelle ville française, ou même à NYC, à East village... Le but était d’ancrer le personnage dans un monde urbain mais universel : il n’y a pas de spécificité volontaire à la ville de Paris. Le personnage est stressé par la “ville”, quelle qu’elle soit.

Tout en respectant un certain réalisme, en posant mes personnages dans une réalité urbaine de notre époque, j’ai souhaité réaliser une comédie qui soit à la fois une “comédie romantique” contemporaine et un objet visuel très gratifiant, coloré, graphique
."

Sortie le 12 septembre 2007,  L'Age d'homme... maintenant ou jamais devra faire face à un sérieux concurrent : La vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum).

Par zoom-Cinema.fr le 12 septembre 2007.

Dernières réactions sur L'Age d'homme... maintenant ou jamais

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "L'Age d'homme... maintenant ou jamais" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu L'Age d'homme... maintenant ou jamais.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :