Accueil > La Fille de Monaco > Secrets de tournage

La Fille de Monaco
Secrets de tournage

Affiche miniature du film La Fille de Monaco Affiche du film La Fille de Monaco
 


50 %   (49 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 20 août 2008

Genre : Comédie.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film La Fille de Monaco

Secret de tournage du film La Fille de Monaco

Le premier rôle de Louise Bourgoin

Canal plus, vivier de talents ? Rien que dans l’émission Le grand journal de Canal +, de nombreux intervenants se sont vus débauchés de l’émission de Michel Denisot : Omar Sy (Omar et Fred) a triomphé dans Nos jours heureux. Frédérique Bel, malgré le succès de La minute blonde, a décidé d’arrêter cette chronique en pleine gloire, pour se lancer dans une carrière cinématographique (Tel père, telle fille, Camping). C’est au tour de Louise Bourgoin de se lancer dans l’aventure du septième art, grâce à Anne Fontaine. La sexy présentatrice météo ne prend cependant pas beaucoup de risques avec un rôle cousu sur mesure, qui n’est pas sans faire écho à son rôle joué dans l’émission phare de la chaine cryptée.

Aux côtés de la jeune actrice débutante : Fabrice Luchini, comédien cabotin habitué aux succès estivaux (Le coût de la vie) et Roschdy Zem (Mauvaise foi, Indigènes). Le film marque également le retour des distributeurs français avec quelques prises de risques. Malgré une rude concurrence, La fille de Monacoa réussit le cap du million d'entéres grâce à un excellent bouche à oreille. Depuis Anne Fontaine a enchainé avec le tournage de Coco avant Chanel, biopic porté par Audrey Tautou.

Le choix de Monaco

Le film se déroule donc à Monaco. Un choix pas forcément anodin. Anne Fontaine, la réalisatrice : "je ne peux pas choisir un lieu qui n’ait aucune influence psychique sur les personnages. Monaco, par exemple, nous conforte dans l’idée que rien de grave ne peut nous arriver : on s’y sent en parfaite sécurité et on ne peut même pas imaginer qu’il y existe des prisons ! Je pense que le personnage de Luchini, d’ordinaire si maîtrisé, se serait davantage méfié dans une autre ville que Monaco... Mais là, il baisse la garde. J’ai donc eu envie de jouer sur le décalage entre un personnage intellectuellement brillant et un lieu qui m’apparaissait comme chimérique. Je trouvais que situer l’intrigue dans ce décor d’opérette apportait au film de la dérision et un sens de l’absurde. Le décor de la chambre d’Audrey, à la gloire de Lady Di, est irrésistible. L’avantage d’être à Monaco, c’est que les critères de l’élégance et de l’excès ne sont pas les mêmes qu’à Paris. Je trouvais que la chambre d’Audrey faisait partie du dépaysement psychique que devait procurer cette fille. Quand l’avocat est dans sa chambre, il perd tout esprit critique. Du coup, le «bon goût» n’a plus d’importance."

Une mise en scène sobre

Malgré son titre paillette, le long-métrage dispose d’une mise en scène pas forcément clinquante. Anne Fontaine, la réalisatrice :"j’ai demandé au chef-opérateur une lumière solaire et des tons très colorés : c’est comme cela que je me représentais Monaco, avec une sorte de mauvais goût assumé. Mais, contrairement à beaucoup de comédies où les personnages et les décors apparaissent de manière homogène, j’ai souhaité conserver une zone d’opacité. Soit pour qu’on ne distingue pas nettement tous les éléments du plan, soit, au contraire, pour que la lumière du soleil soit aveuglante et empêche également de bien voir. J’ai privilégié une mise en scène sobre qui «ne se voit pas.» Surtout, je voulais une certaine discrétion dans la manière de cadrer les acteurs. Du coup, il n’y a pas de plans tournés caméra à l’épaule afin de laisser «respirer» les comédiens et de ne pas créer de tension inutile. Par ailleurs, l’usage du Scope m’intéressait parce qu’il offre très peu de profondeur de champ et qu’il permet, par exemple, de faire le point sur le premier plan en laissant l’arrière-plan flou. Je trouvais que cela correspondait à la position du garde du corps qui prend de plus en plus d’importance par rapport à Bertrand : au départ, Roschdy Zem apparaît légèrement flou dans le plan, puis de plus en plus net, comme dans la progression de l’histoire. J’ai essayé de garder l’équilibre entre une apparente légèreté et une tension qui s’accroît jusqu’à devenir explosive".

Par zoom-Cinema.fr le 20 août 2008.

Dernières réactions sur La Fille de Monaco

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "La Fille de Monaco" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu La Fille de Monaco.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :