Le premier jour du reste de ta vie
Critique du film

Affiche miniature du film Le premier jour du reste de ta vie Affiche du film Le premier jour du reste de ta vie
 


55 %   (111 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 23 juillet 2008

Genre : Comédie dramatique.
Nationalité : Français

Une famille, une vraie (6 / 10)

Bien loin des stéréotypes familiaux avec les parents en bout de table, les enfants se résumant à une fille et un garçon, on fait la connaissance d'une famille dans ses moments de crises, d'amour, ses coups de gueules : une famille normale en somme.   Commençons par les parents : Zabou Breitman, en mère qui souhaite comprendre sa fille et retrouver sa jeunesse. Jacques Gamblin en père aimant mais qui a du mal à voir ses enfants grandir même si c'est comme il le dit «  le plus beau spectacle auquel il a assisté ». Blablabla. Deux gentilles prestations qui n'apportent pas énormément au film.   En revanche les enfants, campés par un trio de jeunes acteurs attrayants, sont porteurs  de l'énergie nécessaire au film qui décolle quand on les voit devenus adultes. Quand l'ainé, interprété par Pio Marmaï, quitte le nid, le film commence. S'en suivra alors les péripéties de la benjamine douce rêveuse qui tombe de haut, Déborah François, que l'on (re)découvre totalement. Puis, du cadet qui aspire à ... rien en fait. Et c'est le comédien venu du froid, Marc-André Grondin, qui endosse le rôle.   Le côté novateur de ce drame familial c'est qu'il ne ressemble à aucun autre. Rémi Bezançon joue la carte de la vérité, et dépeint une petite tribu qui semble plus que réelle. Pas de parents à la « 7 à la maison », ni d'enfant tout joli tout gentil. Ils passent tous par la case où rien ne va plus. Des engueulades, des prises de têtes, des questions sur l'avenir : le réalisateur nous montre ce que c'est la famille, dans ses bons comme ses mauvais moments.

Par Tiffany le 23 juillet 2009.

Critique du film Le premier jour du reste de ta vie (9 / 10)

FAMILLE JE VOUS HAIME

L’été réserve son lot de jolies surprises. En 2006 Nos jours heureux avait rafraichit cette période par son ton dynamique et décalé en nous emmenant en colonie de vacances. Assurément Le premier jour du reste de ta vie restera comme LE film de cet été 2008, voir le long-métrage de l’année. Pourtant le thème rabâché de la famille laissait augurer de lieux communs.
C’était sans compter sur le talent de Rémi Bezançon (Ma vie en l’air). Le cinéaste a eu la bonne idée d’étaler son scénario sur cinq journées-clés. Loin d’être artificiel, le processus a pour effet de rendre le long-métrage passionnant de bout en bout, accompagné d’une mise en scène ambitieuse (une atmosphère, un ton, une lumière différente pour chaque journée). Mieux : le réalisateur ne met pas en avant un membre de ma famille plus qu’un autre, grâce à un montage équilibré et un jeu habile sur les ellipses. Accompagnés par une bande-originale superbe et pas racoleuse pour un sou, les acteurs tous parfaits, (de Zabou Breitman en passant par Deborah François et Jacques Gamblin), semblent ravis de participer à cette jolie aventure bouleversante et diablement attachante. Truffé de dialogues irrésistibles et d’un sens du détail sidérant (la poutre, le sablier…), Le premier jour du reste de ta vie vous touche en plein cœur et finit par ne plus vous lâcher. Du cinéma intelligent et à fleur de peau, comme on aimerait en voir plus souvent. Courez voir ce long-métrage qui possède une véritable âme !

Par zoom-Cinema.fr le 23 juillet 2008.

Dernières réactions sur Le premier jour du reste de ta vie

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le premier jour du reste de ta vie" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le premier jour du reste de ta vie.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :