Accueil > Les ambitieux > Secrets de tournage

Les ambitieux
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Les ambitieux Affiche du film Les ambitieux
 


50 %   (31 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 24 janvier 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Les ambitieux

Secret de tournage du film Les ambitieux

Retrouvailles


Nouvelle collaboration entre Catherine Corsini et Karin Viard. La première avait révélé la seconde, qui n’a cessé depuis de creuser son personnage de jeune femme délurée, de films en films (Embrassez qui vous voudrez). Des retrouvailles placées sous le signe de la bonne humeur. Karin Viard : "après La Nouvelle Eve, je m’étais juré qu’on ne m’y reprendrait plus ! Je plaisante à moitié : le tournage des Ambitieux s’est déroulé de manière beaucoup plus agréable et joyeuse, sans doute parce qu’on avait un film en commun dans les pattes et qu’on se connaissait mieux. Elle s’est jetée dans les bras l’une de l’autre et j’ai appréhendé notre travail avec beaucoup plus de confiance et de liberté. Catherine est âpre mais il suffit de savoir la prendre. Et puis elle a une qualité rare chez les metteurs en scène : elle ne veut pas tout maîtriser, elle sait accueillir les propositions de jeu des acteurs"

Mélange des genres

Les ambitieux fait croiser deux genres cinématographiques, la comédie romantqiue et le film intimiste. Catherine Corsini : "Au début du film, j’avais l’impression de revenir aux Amoureux, de retrouver les marques d’un cinéma plus réaliste, plus intimiste. L’arrivée à Paris et l’apparition de Judith, avec ce personnage typiquement parisien évoquait davantage La Nouvelle Eve. Au final, le croisement de ces deux genres aboutit à autre chose encore, qui serait de l’ordre de la fable sur l’ambition. Aujourd’hui c’est davantage la transposition et le récit que le réalisme et la chronique qui m’intéressent : faire croire à des personnages, à des sentiments amoureux, être dans le genre. Quand on est dans le genre, on est dans le cinéma, on sort de l'obsession du vraisemblable, du réalisme. Pourtant au scénario, je ne savais pas exactement où j’allais exactement. Quelle humeur allait s’imposer. Le genre et le ton du film se sont plutôt trouvés à la mise en scène. Je suis partie avec l’envie de faire rire, pour vite retomber sur des choses plus émouvantes, plus profondes, plus sincères. Le moment où le film s’est le plus incarné pour moi est celui de la rupture entre Julien et Judith à l’hôtel, après qu’elle a lu son manuscrit. Cette scène a été la plus forte, bouleversante à tourner. Et c’est aussi celle que l’on a montée le plus vite. Elle a tout de suite fonctionné. La trahison de Julien est enfin révélée à Judith et je me suis rendu compte que le programme du film était dans cette trahison. Les Ambitieux porte tout le temps l’empreinte de la trahison. Julien trahit déjà sa petite amie au début, et il se sert de son copain dont le père est éditeur. Judith trahit son père d’une certaine manière : elle n’a pas la même vie que lui, elle le rejette. Puis elle trahit Julien avec une extrême violence. Pour moi, la trahison, c’est la pire des choses qui puisse arriver, c’est effrayant."

Outre Karin Viard, Les Ambitieux réunit également Eric Caravaca et Jacques Weber. Ce dernier incarne Saint-Clair. Un rôle dévolu initialement à Pierre Arditi. Catherine Corsini a dédié son film à sa monteuse attitrée Sabine Mamou, décédée en décembre 2003.

Par zoom-Cinema.fr le 24 janvier 2007.

Dernières réactions sur Les ambitieux

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Les ambitieux" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Les ambitieux.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :