Accueil > Lettres d'Iwo Jima > Secrets de tournage

Lettres d'Iwo Jima
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Lettres d'Iwo Jima Affiche du film Lettres d'Iwo Jima
 


50 %   (62 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 21 février 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Lettres d'Iwo Jima

Secret de tournage du film Lettres d'Iwo Jima

Après Mémoire de nos pères, une autre vision de la bataille d’Iwo Jima

Lettres d’Iwo Jima sort quelques mois seulement après Mémoire de nos pères / Flags of our fathers.

Avec ce nouveau long-métrage, Clint Eastwood a voulu proposer la même histoire, soit la bataille d’Iwo Jima d’un point de vue Japonais.
Le tournage des deux long-métrages s’est enchaîna…

Kene Watanabe (Le dernier Samouraï, Mémoire d’une geisha) dans le rôle principal

Côté casting, le rôle principal fût confié à Ken Watanabe, au parcours quasi sans-faute, avec des succès très divers comme Le dernier Samouraï The Last Samouraï d’Edward Zwick (Blood Diamond) ou encore Mémoire d’une Geisha.

Le tournage se déroula donc dans la foulée de Mémoire de nos pères / Flags of our fathers.


Les effets pyrotechniques furent réalisés sur les plages d'Islande, durant le tournage de Mémoire de nos pères / Flags of our fathers.

Les autres extérieurs ont été filmés quelques mois plus tard, en équipe réduite, avec Ken Watanabe dans le rôle de Kuribayashi.

Un long travail de documentation pour Lettres d’Iwo Jima


Restait à écrire un scénario solide. Le script fût écrit en collaboration de Iris Yamashita. Cette dernière fût présentée à Clint Eastwood par Paul Haggis, scénariste de Million Dollar Baby et coscénariste de Mémoire de nos pères / Flags of our fathers, cosignataire du sujet original et producteur exécutif de Lettres D’iwo Jima.

Autre centre du récit : le personnage de Kuribayashi, qui s'était vu confier une mission impossible : repousser la vaste armada américaine. Il inventa une stratégie défensive qui tirait pleinement parti de la configuration de cette île volcanique, en créant un réseau de tunnels de près de 30 kilomètres, reliant 5000 cavernes et casemates d'où la petite armée japonaise prendrait pour cible un adversaire largement supérieur en nombre comme en moyens. Il exigea que chacun de ses soldats tue dix ennemis avant d'être tué. Opposé à la guerre contre les États-Unis - pays pour lequel il avait une profonde et durable affinité -, il n'en combattit pas moins avec passion jusqu'au bout.

Pour cerner la personnalité de ce général hors norme, Eastwood se fit traduire plusieurs livres japonais et découvrit à cette occasion un recueil de lettres de Kuribayashi d'une valeur inestimable : "Picture Letters From Commander In Chief", collationné par Tsuyuko Yoshida et publié aux éditions Shogakukan-Bunko.

Eastwood et le producteur Robert Lorenz se rendirent au Japon pour présenter le travail de Yamashita, laquelle s'était d'abord attachée à respecter scrupuleusement la vérité historique.

Robert Lorenz  :
"Nous avons consulté divers experts pour vérifier l'authenticité des événements rapportés dans le script. Par l'entremise de William Ireton (Président de Warner Entertainment Japan), Clint et moi avons pu rencontrer le petit-fils du général Kuribayashi, le fils du Baron Nishi et le directeur de l'Association des Anciens Combattants d'Iwo Jima. Tous ont accueilli le projet avec enthousiasme et nous ont livré des commentaires et informations qui ont encore renforcé la véracité du script."

"Lettres D’iwo Jima est un projet novateur et totalement inédit pour moi. J'espère avoir contribué à préserver la mémoire des personnages sans qui cette histoire n'aurait jamais vu le jour", note pour sa part Iris Yamashita.

Durant son premier voyage au Japon, Eastwood obtint du Gouverneur de Tokyo Shintaro Ishihara l'autorisation de tourner une partie du film sur Iwo Jima (l'île étant rattachée administrativement à la Ville de Tokyo bien qu'elle en soit distante de plus de 1100 kilomètres.). Le Gouverneur, ancien comédien, metteur en scène et écrivain renommé, soutint activement Eastwood dans sa démarche.

Lettres d’Iwo Jima, nommé aux Oscars

Comme pour ses derniers films, Clint Eastwood obtient les faveurs de la presse.
Eloges en tous genres…
De Mystic River à Million Dollar Baby, ses derniers films arrivent à concilier succès public et critique.

Mémoire de nos pères / Flags of our fathers  avait fait exception fin 2006, un peu passé inaperçu. Il faut dire que les sorties différées des deux long-métrages du diptyque ont été préjudiciables, aux carrières des deux films. Le spectateur eût préféré sans doute une vision globale…

Quoi qu’il en soit, le cinéaste  concourt une nouvelle fois aux Oscars. Verdict attendu le dimanche 24 février 2007.

Une semaine avant la sortie en salle, un hommage fût rendu à Clint Eastwood. Ce dernier se rendit à l’Institut Lumière à Lyon, là où fut tourné le premier film de l’histoire du cinéma.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 10 janvier 2007.

Dernières réactions sur Lettres d'Iwo Jima

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Lettres d'Iwo Jima" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Lettres d'Iwo Jima.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :