Mesrine : L'Ennemi Public N°1
Critique du film

Affiche miniature du film Mesrine : L'Ennemi Public N°1 Affiche du film Mesrine : L'Ennemi Public N°1
 


51 %   (94 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 19 novembre 2008

Genre : Biopic.
Nationalité : Français

Critique du film Mesrine : L'Ennemi Public N°1 (8 / 10)

LE CHOIX DES ARMES

Changement de registre pour Jean-François Richet. Sa caméra devient plus nerveuse, la réalisation alerte dans ce second volet toujours aussi convaincant. Vincent Cassel prend du poids et balaie tout sur son passage. Sa prestation intense ne laisse que des miettes aux autres interprètes, tant son charisme fait des ravages. Seuls Olivier Gourmet et Mathieu Amalric tirent leur épingle du jeu. L’art du déguisement et le sens de l'humour ne sont pas sans faire écho bien sûr à celui de Spagiarri (Sans arme ni haine ni violence), à une exception prêt : l’ennemi public numéro un peut dévoiler une facette plus sombre et violente que le héros du hold-up du siècle. Il reste capable de comettre des actes impardonnables et d'autres où il fait preuve d'une invention exceptionnelle. Nuisible et fanfaron à la fois, le personnage reste incroyablement fascinant et par conséquent cinématographique en diable. Une nouvelle réussite pour ce polar nerveux et haletant porté par un comédien principal fantastique. Son meilleur rôle depuis Sur mes lèvres.

Par zoom-Cinema.fr le 19 novembre 2008.

Dernières réactions sur Mesrine : L'Ennemi Public N°1

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Mesrine : L'Ennemi Public N°1" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Mesrine : L'Ennemi Public N°1.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :