Accueil > Une histoire de famille > Secrets de tournage

Une histoire de famille
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Une histoire de famille Affiche du film Une histoire de famille
 


50 %   (40 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 1 octobre 2008

Genre : Comédie.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Une histoire de famille

Premier film mise en scène par Helen Hunt

Helen Hunt est une comédienne très appréciée du grand public. Après avoir été consacrée par un Oscar pour son duo hilarant avec Jack Nicholson dans Pour le pire et le meilleur, elle a séduit notamment Mel Gibson dans Ce que veulent les femmes. Elle effectue son premier passage derrière la caméra. Hasard du calendrier, Une histoire de famille sort le même jour en France que Cliente, autre long-métrage mis en scène par une actrice, Josiane Balasko. Helen Hunt met en scène Colin Firth, spécialiste des comédies romantiques. Un agenda chargé pour le comédien, à l’affiche simultanément de Mamma mia ! , d’après la comédie musicale éponyme.

D’après un roman

Then She Found Me, le premier roman d’Elinor Lipman, a été publié en 1990. Ses droits d’adaptation au cinéma ont été proposés à certains producteurs d’Hollywood alors qu’il n’était encore qu’un manuscrit. Intéressée par l’histoire et désirant jouer April, Sigourney Weaver et sa société de production prirent une option dessus en 1989. Dès sa sortie en librairie, le roman reçut d’excellentes critiques, et éveilla l’intérêt de plusieurs studios, producteurs et actrices. Mais Sigourney Weaver ne désirait pas abandonner ses droits d’adaptation. En 1990, durant les vacances de Thanksgiving, Connie Tavel, l’associée à la production d’Helen Hunt, reçut en cadeau le roman d’Elinor Lipman. Après avoir dévoré le livre en une nuit, elle fut persuadée que son histoire et son personnage principal étaient parfaits pour Helen Hunt. Le lisant à son tour, Helen Hunt fut elle aussi conquise. En apprenant que Sigourney Weaver en possédait les droits, elle demanda si elle pouvait participer au projet en tant que productrice ou actrice, mais la réponse fut négative. Sigourney Weaver continuait d’assurer à Elinor Lipman qu’elle allait faire le film, mais presque dix ans plus tard, aucune date de production n’était annoncée. En 1998, Helen Huntremporta l’Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans Pour Le Meilleur Et Pour Le Pire de James L. Brooks. Elle acquit soudain plus de poids à Hollywood. Avec Connie Tavel, elle réussit finalement à acquérir les droits du roman, et assura alors à Elinor Lipman que cette fois, le film allait effectivement se faire, même si la tâche s’annonçait difficile.

Un scénario travaillé

Helen Hunt a travaillé cinq ans sur la réécriture du scénario. Alors que le livre d’Elinor Lipman se concentrait presque exclusivement sur la relation insolite entre April et sa mère, Helen Hunt voulait aborder la totalité les relations d’April, dont celles avec les hommes. Dans le roman, Bernice passe son temps à refaire la vie et la garde-robe de sa fille tout en lui cherchant un nouveau compagnon, mais cet homme est peu présent dans l’histoire - il s’agit d’un bibliothécaire qui travaille dans l’école d’April. Dans le film, Frank, le personnage interprété par Colin Firth, est une création complète d’Helen Hunt, qui a réussi à en faire un personnage fort plutôt qu’un pauvre type abandonné par sa femme. Le désir d’enfant d’April est aussi un élément important ajouté par Helen Hunt. Cette idée n’aurait peut-être pas eu autant d’importance si elle avait dû jouer le rôle en 1990, mais ayant elle-même la quarantaine, Helen Hunt a pensé que cela pouvait être un problème pressant et très intéressant pour son personnage. Le refus d’adopter d’April, ses difficultés à concevoir un enfant, et l’ironie de tomber amoureuse de celui qu’elle a toujours attendu tout en découvrant qu’elle est enceinte de celui qui l’a abandonnée, constituent une part si importante de l’histoire que la plupart des spectateurs seront surpris d’apprendre qu’elle ne fait pas vraiment partie du roman. Et pourtant, ces ajouts s’intègrent de façon homogène dans l’histoire originale d’Elinor Lipman, qui parle des différentes formes que peut prendre l’amour, et de ce que cela signifie d’être mère.

Des deux côtés de la caméra

Helen Hunt évoque comment elle a combiné sa double casquette de réalisatrice et comédienne : : "au final, participer à ce projet en tant qu’actrice et réalisatrice a plus été un avantage qu’un inconvénient. Etant donné notre petit budget et le peu de jours de tournage dont nous disposions, ce film n’aurait jamais pu voir le jour autrement. Trouver l’argent a été incroyablement difficile et cela nous a pris énormément de temps. Quand nous avons compris que seul le cinéma indépendant pouvait soutenir notre projet, je me suis associée avec Killer Films, une célèbre société de production new-yorkaise. J’avais déjà rencontré Christine Vachon en tant qu’actrice pour voir si elle n’avait pas un rôle pour moi dans un film. Je lui ai demandé de lire le scénario, et immédiatement après elle m’a dit : « On adore. On veut faire ce film. » Ils ont trouvé le financement et ont organisé un planning de 27 jours de tournage. Je n’ai reçu qu’un tout petit cachet, mais cela m’a permis de faire ce film avec les acteurs que je voulais sans que personne ne vienne me dire quoi faire. Tourner ce film de façon indépendante avec un petit budget m’a permis de rester fidèle à mon histoire et à sa tonalité spécifique. J’aime beaucoup les comédies qui parlent de sujets difficiles. C’est un mélange que j’adore. J’ai été très influencée par James L. Brooks, le réalisateur de Pour Le Pire Et Pour Le Meilleur. Il réalise exactement le genre de films qui me touchent et que j’aime voir. Avec lui, j’ai appris que quand vous restez fidèle à l’idée centrale de votre film, tous les éléments de l’histoire se mettent en place naturellement."

Par zoom-Cinema.fr le 1 octobre 2008.

Dernières réactions sur Une histoire de famille

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Une histoire de famille" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Une histoire de famille.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :