Accueil > Christophe Lambert
 Christophe Lambert

Christophe Lambert

Nom : Lambert
Prénom : Christophe
Date de naissance : 29 mars 1957
Âge : 62 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Christophe Lambert

Biographie

Né le 29 mars 1957 à Great Neck, sur Long Island, dans l'Etat de New York, de parents français (son père, ambassadeur à l'ONU était alors en poste aux Etats-Unis), Christophe Lambert a 2 ans lorsque sa famille s'installe à Genève. Une ville qu'il quittera à l'âge de 18 ans après avoir raté son bac. Pour faire plaisir à son père, il effectue un stage à la Bourse de Londres auprès de la Barclay's Bank, puis à Paris, mais profite d'une grève des agents de change pour commencer une carrière d'acteur. Il se retrouve donc au cours Florent, et passe le concours du Conservatoire avec succès. Par la suite, on le croise dans des téléfilms ("Douchka", "La dame de cœur"), et dans des longs métrages où ses rôles s'étoffent sans atteindre toutefois une ampleur démesurée. Malfrat dans Le bar du téléphone ou Légitime violence, infirmier dans Asphalte... Le rôle de sa vie, c'est finalement en Angleterre qu'il le trouve, en passant un casting sans y croire pour Greystoke, une biographie du personnage réel qui a notamment inspiré Tarzan. Le succès est phénoménal et Christophe Lambert est immédiatement propulsé au firmament des stars. Les rôles qui suivent le confortent dans cette position de plus sûr espoir du cinéma français : musicien en rupture dans Paroles et musique, nyctalope sulfureux et mystérieux dans Subway de Luc Besson, immortel en kilt dans Highlander : autant de rôles pour autant de triomphes. La cote de Lambert ne cesse alors de monter et le comédien s'enhardit à choisir des rôles dans des productions plus difficiles avec des réalisateurs de renom : I love you, de Marco Ferreri, dans lequel il tombe amoureux d'un porte-clés, Le Sicilien, de Michael Cimino, d'après le roman homonyme de Mario Puzo, Le complot, d'Agnieszka Holland, d'après un fait divers tragique survenu quelques années plus tôt en Pologne... Des personnages toujours lunaires, mi-hommes mi-enfants, qui font la “patte” Lambert mais qui n'ont plus autant de succès. Christophe Lambert se tourne dès lors vers les Etats-Unis, où il choisit délibérément de s'amuser en donnant dans le thriller (Face à face, sur fond d'une partie d'échecs meurtrière), la comédie policière (Why me ?, avec Christopher Lloyd), le thriller futuriste (Highlander II – Le retour, un échec artistique patent, et Fortress, où il incarne un prisonnier high-tech coupable d'avoir enfanté), et plus généralement dans le film d'action de série : on passe sur les oubliables Deux doigts sur la gâchette et Highlander III, qui lorgne vers la série B cheap, ou encore sur Mortal Kombat, où Lambert ne fait d'ailleurs qu'une participation dans le rôle du dieu Raiden. Les séries B se suivent donc et se ressemblent, avec un retour momentané en France en 1992 pour le bon petit polar de Claire Devers Max et Jérémie, où l'acteur donne la réplique à Philippe Noiret. Devenu coproducteur de plusieurs de ses films mais aussi de films dans lesquels il ne joue pas (Génial, mes parents divorcent !, Neuf mois, N'oublie pas que tu vas mourir...), Christophe Lambert multiplie les activités en investissant dans l'alimentaire, sans oublier de tourner de plus en plus de films, dont plusieurs ne sortent même plus en France, à l'instar de deux films d'Albert Pyun tournés dans la foulée et qui passent directement au format vidéo. A noter le thriller SF italien Nirvana, à l'ambition plutôt bien assumée. Et de nombreux navets : Hercule et Sherlock, Arlette, Beowulf, Fortress 2, Vercingétorix qui lui valent une réputation digne de Jean-Claude Van Damme. Il partage depuis la vie de Sophie Marceau. Cette dernière l'a dirigé dans La disparue de Deauville. Les deux comédiens ont tourné également ensemble L'homme de chevet.

Filmographie sélective :