Accueil > Irwin Winkler
 Irwin Winkler

Irwin Winkler

Nom : Winkler
Prénom : Irwin
Date de naissance : 25 mai 1931
Âge : 88 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de Irwin Winkler




Biographie

Né le 25 mai 1931 à New York, Irwin Winkler passe sa jeunesse à Coney Island et obtient en 1955 une licence es-sciences à la NYU. Exemple type du self-made-man américain, il entre à la William Morris Agency, l'une des plus prestigieuses agences de comédiens aux Etats-Unis, comme simple coursier à l’âge de 25 ans. Il y travaillera successivement comme projectionniste, secrétaire et assistant impresario avant d’accéder aux plus hauts échelons de la hiérarchie. Il monte alors sa propre agence avec son ami Robert Chartoff, assurant la représentation d’acteurs tels que Dirk Bogarde ou Julie Christie, ou de réalisateurs tels que John Boorman, mais aussi de chanteurs et de comiques. Après avoir négocié un contrat lucratif pour John Schlesinger, Winkler et Chartoff sont engagés par la MGM pour produire un modeste “musical” du King, alias Elvis Presley : "Double Trouble". En 1967, ils produisent le thriller de John Boorman bientôt légendaire, Le point de non-retour, avec Lee Marvin.

Suivront notamment Leo thelast (pour lequel John Boorman remporte le Prix de la Mise en scène au Festival de Cannes, en 1969), Des fraises et du sang de Stuart Haugmann (Grand Prix du jury à ce même Festival), Le flambeur de Karel Reisz, ou encore Les flics ne dorment pas la nuit de Richard Fleischer. En 1976, le duo produit le scénario d’un jeune inconnu : Sylvester Stallone, et lance avec Rocky, une des séries les plus populaires de l’histoire du cinéma. Irwin Winkler signe sa première production solo en 1983 avec Avec les compliments de l’auteur, d’Arthur Hiller.
Depuis, se sont succédé Révolution de Hugh Hudson, La main droite du diable et Music box de Costa-Gavras, et Les Affranchis. Entre-temps, en 1986, Winkler tente une expérience française en produisant Autour de minuit de Bertrand Tavernier, qui conte le retour à Paris de Dale Turner, un saxophoniste célèbre, miné par l’alcool et la drogue. Pari gagné, le cocktail franco-américain gagnant entre autres un oscar et un César pour la qualité de sa musique.

Jusqu’à aujourd’hui, Irwin Winkler a ainsi produit une trentaine de films qui ont recueillis douze oscars sur un total de quarante-cinq nominations, dont quatre titres de meilleur film – un record sans équivalent dans le Hollywood contemporain. Il compte ainsi parmi ses nombreux succès On achève bien les chevaux, Raging bull et New York, New York et L’étoffe des héros. Passé à la réalisation en 1989, Winkler a écrit et réalisé La liste noire, qui évoquait l’impact dévastateur du maccarthysme sur Hollywood, durant les années 50. Le film, interprété par Robert De Niro, Annette Bening et Martin Scorsese, représenta alors officiellement les Etats-Unis au Festival de Cannes et est à ce jour le film le plus documenté et le plus précis jamais consacré à cette période troublée.

En 1992, Irwin Winkler retrouve Robert De Niro,, cette fois escorté de Jessica Lange, pour La loi de la nuit, version contemporaine du chef-d’œuvre de Jules Dassin, Les forbans de la nuit. Trois ans plus tard, il réalise et produit un titre très “tendance” : Traque sur internet, qui mettait Sandra Bullock aux prises avec des petits génies de l'informatique. Depuis il a mis en scène De-Lovely avec Kevin Kline dans le rôle principal.

Les films réalisés :