Accueil > Jean-Pierre Jeunet
 Jean-Pierre Jeunet

Jean-Pierre Jeunet

Nom : Jeunet
Prénom : Jean-Pierre
Date de naissance : 1 janvier 1955
Âge : 64 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Jean-Pierre Jeunet

Biographie

Venu de la pub, ancien complice de Marc Caro (Delicatessen, La cité des enfants perdus), Jean-Pierre Jeunet poursuit avec succès une carrière en solo : Un long dimanche de fiançailles, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Alien la résurrection.

Flash-Back. Nous sommes en 1955 à Roanne. Naissance de Jean-Pierre Jeunet. Certains rentrent par la petite porte, en tant que scénariste (les frères Farrelly), stagiaire ou encore jeune comédien. Jean-Pierre Jeunet, avant de devenir un réalisateur à succès, se forge un nom et une expérience dans la pub et les clips, tels David Fincher. Des débuts qui marqueront son style souvent très poussé d’un point de vue esthétique (Le fabuleux destin d’Amélie Poulain). Durant cette période faste, le jeune homme fait la connaissance d’un certain Marc Caro. Très vite les deux deviennent complices et amis. Ils n’hésitent pas alors à faire cause commune et partager leurs expériences, en mettant en scène des courts-métrages d’animation (L’évasion, Le manège, Le bunker de la dernière rafale). Mais le temps du long-métrage est enfin venu. Une décennie après leur rencontre tout de même. L’attente en valait la peine. Delicatessen, l’histoire loufoque d’une boucherie et d’un immeuble, est couronné par leurs pairs, et quatre Césars. Autant de scène cultes, avec le grincement du lit, la tête coupée…Le long-métrage impose d’emblée style Caro-Jeunet, empreint de poésie, d’absurde, et composé d’une galerie de personnages haut en couleurs. Des "gueules" comme aiment à les appeler les deux cinéastes : Dominique Pinon…Quatre ans plus tard, ils enfoncent le clou avec un nouveau film onirique, La cité des enfants perdus. Un long-métrage novateur, ponctué par les effets spéciaux de Pitof.

Désirant par la suite vaquer chacun à leur propre préoccupation, les deux comparses entament alors une carrière solo. Jean-Pierre Jeunet en profite pour s’exiler aux Etats-Unis, où Hollywood lui fait les yeux doux. Les studios lui proposent de mettre en scène le quatrième épisode d’Alien, Alien la résurrection, avec Sigourney Weaver. Retour par la suite en France, avec le triomphe de son chef d’ouvre Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, avec Audrey Tautou. Près de huit millions d’entrées, des milliers de bandes originales vendues de Yann Tiersen. Le film devient un phénomène de société. Dans la foulée, Jean-Pierre Jeunet retrouve son actrice fétiche pour une adaptation d’un roman de Sébastien Japrisot, Un long dimanche de fiançailles. En 2009 il met en scène le populaire Dany Boon dans Micmacs à tire- larigot.

Les films réalisés :