Accueil > Angel > Secrets de tournage

Angel
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Angel Affiche du film Angel
 


50 %   (85 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 14 mars 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Angel

Angel, d’après le livre d’Elizabeth Taylor

Angel marque les retrouvailles entre François Ozon et Charlotte Rampling.
La comédienne avait déjà été dirigée par le réalisateur dans Sous le Sable et Swimming Pool, où Charlotte Rampling donnait la réplique à l’actrice fétiche du cinéaste, Ludivine Sagnier (Molière, 8 femmes, Gouttes d’eau sur pierres brûlantes).

François Ozon
adapte ici le roman Angel d’Elizabeth Taylor. Un personnage inspiré de Marie Corelli, contemporaine d’Oscar Wilde.

François Ozon explique son travail d’adaptation :
"pour moi, le grand enjeu d’adaptation était de rendre Angel attachante. Dans le roman d’Elizabeth Taylor, le personnage est souvent grotesque, le regard sur elle, ses livres et son comportement est très ironique. Taylor reconnaît sa capacité à écrire, à avoir du succès, mais se moque beaucoup d’elle et la décrit comme étrange et laide. Il ne me semblait pas possible d’accompagner un personnage aussi franchement négatif pen- dant deux heures, alors qu’à la lecture la cruauté passe beaucoup mieux.

Il fallait que l’on soit aussi charmé par elle, que l’on puisse s’attacher à elle sans gommer pour autant son côté insupportable ou une certaine forme de méchanceté. Scarlett O’Hara m’est tout de suite venue en tête, un personnage que, comme disent les Anglais : “you love and hate at the same time”. Je voulais qu’Angel soit consciente de sa séduction et qu’elle joue avec ce pouvoir, notamment avec l’éditeur et Nora. Mon Angel est certainement plus manipulatrice que celle d’Elizabeth Taylor. Mais elle l’est de manière joyeuse et amusante, pas du tout perverse.

Tout le monde la critique au début : l’institutrice, sa mère, sa tante, la femme de l’éditeur, et on peut se dire qu’Angel est mal-aimée, que son travail n’est pas compris. Ce qui renforce, à mon avis, la curiosité et l’empathie du spectateur, surtout quand elle écrit. Il fallait emporter le spectateur avant d’apprendre, dans un second temps, que peut-être ce qu’elle écrit n’est pas de la grande littérature.
"

La musique d’Angel de François Ozon


François Ozon a accordé un soin tout particulier à la musique d’Angel ...
François Ozon :
"j’avais en tête les musiques de Frank Skinner pour les mélodrames de Douglas Sirk chez Universal. Je les ai même utilisées au début du montage et je trouvais qu’elles fonctionnaient à merveille. Mais je me suis rendu compte que pour des spectateurs d’aujourd’hui, elles étaient ressenties de manière ironique et distanciée. J’ai alors demandé à Philippe Rombi de s’inspirer de cette musique mélodramatique, d’oser des moments très lyriques tout en permettant au spectateur de s’identifier à Angel, en créant un thème qui reflète ses aspirations secrètes."

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 14 mars 2007.

Dernières réactions sur Angel

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Angel" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Angel.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :