Accueil > François Ozon
 François Ozon

François Ozon

Nom : Ozon
Prénom : François
Date de naissance : 15 novembre 1967
Âge : 52 ans
Site officiel : http://www.francois-ozon.com/
Nationalité : Français



L'actualité récente de François Ozon

Biographie

Né le 15 novembre 1967 à Paris, François Ozon entre à la Femis (département réalisation) en 1990 après avoir obtenu une maîtrise de Cinéma à Paris I et tourné près d'une trentaine de films en Super-8.

Après sa sortie de la Femis, François Ozon commence à réaliser des courts métrages en 35 mm, la plupart remarqués dans divers festivals (Victor, Une rose entre nous, Action vérité, La petite mort, Scènes de lit...).

Parmi les plus acclamés, Une robe d'été, sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes en 1996, remporte de nombreux prix et sort en salles en 1997, en complément de programme de Regarde la mer, un moyen métrage glaçant autour d'une bien étrange baby-sitter.

Touche-à-tout, François Ozon suit Lionel Jospin durant la campagne des présidentielles en 1995 pour aboutir à un documentaire intitulé "Jospin s'éclaire". Mais Ozon devient surtout le meneur de file d'une nouvelle catégories de cinéastes : foncièrement intellectuel et très au fait de la technique cinématographique, François Ozon manie aussi avec une certaine dextérité l'humour noir, la provocation, la transgression et la dérision, étudie la sexualité frontalement (la série de courts Scènes de lit).

Regarde la mer frappe ainsi par son sens du cadrage, par sa noirceur et sa violence intérieure, et Sitcom, son premier long métrage, exacerbe les tensions au sein d'une famille bourgeoise jusqu'au point de rupture. Le ton est badin, les situations abominables. Serait-ce là la patte Ozon ? Oui, si l'on en juge avec le film suivant, Les amants criminels, conte de fée tordu avec une sorte de couple à la Hänsel et Gretel, serial-killers dévorés (ou presque) par un ogre au fond d'un bois.

Le film de François Ozon déroute, ne séduit pas les foules, mais Ozon a su imposer un ton unique, que le huis clos Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, d'après une pièce de Fassbinder, ne vient pas contredire, mettant en en scène un Bernard Giraudeau survolté en homosexuel macho et dominateur, et une Anna Thomson bouleversante en transsexuel.

Tournant au rythme rapide d'un film par an, François Ozon se voit acclamé par la critique pour son film Sous le sable, le portrait d'une femme (Charlotte Rampling) qui ne parvient pas à faire le deuil de l'homme de sa vie. A quelques exceptions près (Angel, 5 fois 2) François Ozon tourne par la suite souvent avec son actrice fétiche Ludivine Sagnier : Swimming Pool et 8 femmes, son plus grand succès à ce jour, réunissant un impressionnant casting féminin, de Catherine Deneuve à Fanny Ardant en passant par Virginie Ledoyen.

Dep

Les films réalisés :