Accueil > Welcome > Secrets de tournage

Welcome
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Welcome Affiche du film Welcome
 


58 %   (106 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 11 mars 2009

Genre : Comédie dramatique.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Welcome

Secret de tournage du film Welcome

L’univers Philippe Lioret

Philippe Lioret a développé au fils des ans une filmographie cohérente, qui conquiert à chaque fois un public fidèle. Grâce au bouche à oreille, ces long-métrages passent régulièrement le cap du million d’entrées. Sans compter les récompenses méritées, comme le César remis à Kad Merad pour Je vais bien ne t’en fais pas, peu avant son triomphe chez Bienvenue chez les ch’tis.
Devant la caméra, Vincent Lindon qui tourne pour la première fois avec le cinéaste. L’acteur n’a pas connu les faveurs du grand public depuis Mes amis, mes amours. Malgré leur qualités, Pour elle et Ceux qui restent ont obtenu un succès d’estime. A ses côtés, Audrey Dana qui remplace Linh Dan Pham (De battre mon coeur s’est arrêté), un temps pressentie pour ce rôle.

Préparation

Le scénario de Welcome est signé Olivier Adam, qui avait déjà écrit le script de Je vais bien ne t’en fais pas. Le film est produit par Christophe Rossignon.
Philippe Lioret explique comment il a procédé puor se documenter sur ce sujet pointu : "avec Emmanuel, on a pris contact avec les associations qui font ce qu’elles peuvent pour aider ces types et on est parti pour Calais. pendant plusieurs jours d’un hiver glacial, on a côtoyé la vie de ces bénévoles et celle infernale des réfugiés : la «jungle» dans laquelle ils trouvent refuge, le racket des passeurs, les in- cessantes persécutions policières - une garnison entière de Crs leur est dédiée - , les centres de rétention, les contrôles des camions dans lesquels ils se faufilent pour monter sur les ferries et dans lesquels ils risquent leurs vies pour échapper aux détecteurs de Co2, de battements de cœur, scanners, etc... Ce qui nous a beaucoup surpris c’est l’âge des réfugiés, les plus vieux n’ont pas 25 ans. Il y a même des gamins d’une quinzaine d’années qui entreprennent seuls ce périple fou. En parlant avec Sylvie Copyans de l’association salam, on a appris que plusieurs d’entre eux, en désespoir de cause, avaient même tenté de traverser à la nage... Au bout de quelques jours, on est rentré à paris avec tout ça dans la tête, sans se dire un mot dans la voiture."

Décors

Les décors tiennent une place de choix dans Welcome. Les explications de Philippe Lioret : "c’est notamment le cas pour la piscine municipale qui est un catalyseur : elle évoque non seulement la carrière avortée du champion que Simon aurait pu être, mais c’est aussi là que Bilal apprend à nager dans l’espoir de traverser la Manche. C’était très important pour moi de tourner sur les lieux mêmes de l’action. Quand on tourne dans les vrais endroits, on raconte mieux l’histoire : les rues de Calais, le gigantesque port trans-Manche, Blériot plage et ses ferries qui défilent sans arrêt... toutes ces ambiances donnent au film sa vérité. Avec Christophe Rossignon, le producteur, pour privilégier cette vérité, on a mis un point d’honneur à ne pas aller tourner en Tchéquie ou en Roumanie, comme c’est souvent le cas pour des raisons économiques. Le film y gagne énormément".

Par zoom-Cinema.fr le 11 mars 2009.

Dernières réactions sur Welcome

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Welcome" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Welcome.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :