Accueil > Cédric Kahn
 Cédric Kahn

Cédric Kahn

Nom : Kahn
Prénom : Cédric
Date de naissance : 17 juin 1966
Âge : 53 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Cédric Kahn

Leïla Bekhti flirte avec Guillaume Canet

Leïla Bekhti flirte avec Guillaume Canet
Le 29 décembre 2010 à 09h33





Biographie

Yes we Kahn ! Flash-back : nous sommes le 17 juin 1966. Naissance de Cédric Kahn. Ce dernier suit les cours de l'Idhec pour y apprendre les rudiments du cinéma et, à sa sortie, devient monteur et scénariste. Il participe ainsi à l'écriture d'Outremer, de Brigitte Roüan, et des Gens normaux n'ont rien d'exceptionnel, de Laurence Ferreria-Barbosa. Entre-temps, il réalise un court métrage, Les dernières heures du millénaire (1990) avec Nathalie Richard dans le rôle principal, puis se lance dans l'écriture de son premier long, Bar des rails, tourné à Lyon en 1991, avec Fabienne Babe dans le rôle d'une jeune serveuse qui fait tourner la tête d'un adolescent renfermé. Trois ans plus tard, Trop de bonheur mettait en scène un groupe d'adolescents très préoccupé par la fête qui se prépare et les amours qui vont s'y nouer. Réalisé dans le cadre d'une série de téléfilms initiée par Arte, le film sort aussi en salle. En 1997, le cinéaste collabore à nouveau avec Arte avec le téléfilm "Culpabilité zéro", l'histoire d'un groupuscule politique qu'un adolescent cherche à pénétrer afin de comprendre le suicide de son frère. L'ennui, en 1999, d'après le roman de Moravia, impose Cédric Kahn comme un cinéaste de tout premier plan. Il y confrontait un homme marié et stressé et une nymphette docile, quasi muette et extrêmement sensuelle, dans un ballet sexuel audacieux, révélant d'ailleurs la délicieuse Sophie Guillemin dans le rôle de Cécilia. Avec Roberto Succo, Cédric Kahn opère un nouveau changement de registre en versant dans le polar réaliste, puisque Roberto Succo a vraiment existé, défrayant la chronique judiciaire dans les années 80 et inspirant une célèbre de pièce de théâtre au dramaturge Bernard-Marie Koltès, "Roberto Zucco". En 2004, il adapte un roman de Simenon, Feux rouges, avec devant la caméra Carole Bouquet et Jean-Pierre Darroussin. Il dirige ensuite isabelle Carré dans L'avion (2005). Puis en 2009, nouveau changement de registre avec Les regrets, emmené par le duo Yvan Attal/Valéria Bruni-Tedeshi, qui forment un couple convaincant.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :