Accueil > Takeshi Kitano
 Takeshi Kitano

Takeshi Kitano

Nom : Kitano
Prénom : Takeshi
Date de naissance : 18 janvier 1947
Âge : 72 ans
Nationalité : Japonais



L'actualité récente de Takeshi Kitano

Sortie aujourd'hui du film Outrage

Sortie aujourd'hui du film Outrage
Le 24 novembre 2010 à 10h00


Outrage : 3 extraits exclusifs !

Outrage : 3 extraits exclusifs !
Le 13 novembre 2010 à 23h26



Cannes 2010 : Retours des spectateurs

Cannes 2010 : Retours des spectateurs
Le 20 mai 2010 à 14h20


La Toei ressort Battle Royale en 3D

La Toei ressort Battle Royale en 3D
Le 19 mai 2010 à 17h15




Biographie

Né le 18 janvier 1948 à Tokyo Takeshi Kitano passe une enfance difficile dans les quartiers pauvres. Il débute comme artiste de manzai, une forme de théâtre traditionnel extrêmement populaire au Japon, consistant en une suite de sketches satiriques interprétés en duos. Le pseudonyme de "Beat" Takeshi lui vient de son duo comique "The Two Beats". Son personnage devient très vite célèbre au Japon : un physique expressif, une diction accélérée et des répliques incisives qui piquent le spectateur au vif.

Humoriste, acteur, metteur en scène, peintre, mais aussi auteur de bandes dessinées, de romans et de poèmes, Takeshi Kitano lutte constamment contre le conformisme et les tabous de la société japonaise. Il devient immensément populaire en animant plusieurs émissions de télévision dans lesquelles son sens de la répartie et ses talents comiques trouvent leur meilleur support. L'Occident le découvre en 1983, en sergent Hara dans le Furyo de Nagisa Oshima.

Plus récemment, il a joué dans Johnny Mnemonic, de Robert Longo, avec Keanu Reeves. Mais c'est bien évidemment pour ses rôles dans ses propres films (il est le personnage principal de cinq de ses sept long-métrages) qu'on le connaît le plus.

A commencer par Violent cop, film de commande réalisé en 1989 et qui définit une bonne fois pour toutes les caractéristiques principales de l'acteur Kitano. Pour adopter le personnage d'Azuma, le flic de Violent cop, Takeshi Kitano adopte une image contraire à son image alors populaire, nettement moins sérieuse, avec une silhouette trappue aux épaules tombantes, une démarche à la fois nonchalante et décidée, un regard absent et les mains dans les poches.

Un masque de brute monolithique, sorte de mélange entre l'inspecteur Harry et le Delon du Samouraï. Un personnage que l'on retrouvera dans Sonatine, premier film de Takeshi Kitano distribué en France et Prix de la critique au Festival de Cognac, mais qui marquera surtout les esprits avec Hana-Bi, Lion d'Or à Venise, dans lequel son personnage d'anti-héros solitaire et à contre-courant prenait une dimension existentielle profonde, toujours à mi-chemin entre ultra-violence et contemplation pure. Entre-temps sortira sur les écrans français Kids return, chronique nostalgique sur l'adolescence, dans laquelle Kitano n'apparaît pas mais pour lequel il s'est inspiré de ses propres souvenirs.

Takeshi Kitano apparaît ensuite, le temps d'une séquence hommage (il y est un yakuza blagueur), dans Tokyo eyes, du français Jean-Pierre Limosin, avant à L'été de Kikujiro, présenté en sélection officielle à Cannes 1999, l'histoire burlesque d'un tendre gangster qui accompagne un petit garçon pendant un voyage initiatique.

Après avoir tenu un rôle de sergent homosexuel dans Tabou, Takeshi Kitano s'exile aux Etats-Unis pour y tourner son premier film en langue anglaise, Aniki mon frère.

Parallèlement à une activité cinématographique qui en a fait l'un des réalisateurs les plus vénérés de sa génération, Takeshi Kitano continue une brillante carrière à la télévision japonaise, où son émission comique totalement délirante est toujours suivie par un nombre considérable de Japonais.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :