Accueil > Alain Delon
 Alain Delon

Alain Delon

Nom : Delon
Prénom : Alain
Date de naissance : 8 septembre 1935
Âge : 84 ans
Site officiel : http://www.alaindelon.com
Nationalité : Français



L'actualité récente de Alain Delon

Biographie

Demi-dieu vivant au Japon, star planétaire, personnage imbu de lui-même, séducteur invétéré (Romy Scheider, Rosalie Van Breemen, Mireille Darc), Alain Delon n’a cessé de tourner avec les meilleurs réalisateurs de la planète : pas moins de 87 films, et une bonne dizaine de chef œuvres du septième art…


Flashback. Nous sommes le 8 novembre 1935 à Sceaux dabs les Hauts de Seine. Naissance d’Alain Delon. L’égal de Gérard Depardieu et de Jean-Paul Belmondo. Une légende du septième art. Rien pourtant ne prédestinait le jeune homme à un avenir aussi glorieux. Tout commence mal pour lui. Ses parents divorcent au début de la seconde guerre mondiale. Un père patron d’un cinéma de quartier. Une mère préparatrice en pharmacie, qui décident de se séparer alors qu’il n’a que quatre ans.
De quoi marquer l’esprit d’un enfant. Dès lors, il sera élevé à une famille d’accueil. Par la suite, il intègrera la pension catholique de Saint-Nicolas d’Issy-les-Moulineaux.
De quoi forger un sacré caractère. Alain Delon se fait remarquer, mais pas forcément dans le bon sens. Ses profs ne gardent pas forcément un bon souvenir de lui. Un jeune rebelle. A tel point qu’il sera fera renvoyer six fois de l’école !

Par la suite il est invité à reprendre la boucherie de son beau-père, car sa maman s’est remariée depuis avec un charcutier du nom de Paul Boulogne. Pour parvenir à ses fins, il suit un CAP spécialisé dans ce domaine. On a vu plus glamour, pour la future star du grand écran… Mais l’avenir en décide autrement. Alain Delon participe ainsi à la guerre d’Indochine. Il n’a que 17 ans. Le conflit prend fin, et 1956 marque son retour dans l’Hexagone. Dès lors, les travaux sans intérêt s’enchaînent. C’est sans compter sur une rencontre déterminante en la personne de Jean-Claude Brialy, prince du microcosme parisien, dandy. L’acteur le prend sous son aile, et lui fait passer des bouts d’essais, extrêmement convaincants. Dès l’année suivante il connaît les faveurs du public avec son premier fil, où il demeure dirigé par Yves Allégrêt dans Quand la femme s’en mêle.


Commence alors pour lui une période faste, il ne cessera de tourner avec les metteurs les plus prestigieuses de la planète. Pas moins de 87 films, et une bonne dizaine de chef œuvres du septième art. Citons en vrac : Rocco et ses frères, Le Guépard de Luchino Visconti, Monsieur Klein de Joseph Losey (1976), Mélodie en sous-sol d’Henri Verneuil, Le samouraï (et son mémorable imperméable) de Jean-Pierre Melville (Le deuxième souffle), histoire de Bertrand Blier, Scorpio aux côtés de Jean Gabin et Burt Lancaster, Plein Soleil.

 

Alain Delon, séducteur invétéré


Séducteur invétéré, il séduit les hommes par son talent, les femmes par son charme …En tête Romy Schneider, qu’il rencontre en 1958, sur le tournage du long-métrage Christine. Son plus grand amour, avec Mireille Darc (à qui il donna la réplique pour la première fois dans Jeff). A eux deux, Romy Schneider et Alain Delon incarnent la réussite, et la jeunesse. Un couple glamour qui séduit autant le public que les journalistes par leur talent et leur beauté…Mais en 1964, les deux comédiens se séparent. Entre temps, en 1962, Alain Delon a eu un fils, Ari, avec la chanteuse Nico, qu’il n’a jamais reconnu et sera élevé par sa mère. De 1968 à 1972, il vit avec Nathalie Delon qu’il rencontra sur Le samouraï de Jean-Pierre Melville. Nouveau divorce, après le coup de foudre pour Mireille Darc sur le plateau de Jeff. 

Homme d’affaire, acteur talentueux, il produit près de 26 films, et constitue une écurie. Et obtient même le titre de champion du monde des trotteurs avec son cheval Equilio. Star planétaire, demi-dieu vivant du Japon, il décline à l’envie son image, via son entreprise fondée en 1978 : du champagne au montres et autres accessoires divers, Alain Delon jouit de sa notoriété. Exilé en Suisse en 1985 pour payer moins d’impôts, le comédien met en scène son premier film, Pour la peau d’un flic, quatre ans plus tôt. Après 15 ans de bonheur avec Mireille Darc, les deux amoureux se séparent, mais resteront complices à jamais, malgré une rupture douloureuse et deux enfants en commun : Alain-Fabien et Abouchka.

De la dépression à Astérix aux Jeux Olympiques

Après avoir annoncé en 1999 avec pertes et fracas, qu’il cessait tout activité cinématographique (une confession intime notamment lors d’ une émission spéciale chez Marc-Olivier Fogiel), il ne résiste pas longtemps à l’appel du show-biz et feux de la rampe. Il retrouve ainsi son complice de Borsalino, Jean-Paul Belmondo, dans le raté Une chance sur deux, où il incarne le père de Vanessa Paradis. Sans omettre de nombreuses séries à succès pour le petit écran : Fabien Montale, Franck Riva sur France 2. Des millions de spectateurs à la clé. Nouvelle rupture en 2002, avec Rosalie Van Breemen, une mannequin hollandaise, avec qui il vécut pendant une quinzaine d’années. Mythe vivant mais aux pied d’argile (suite à cette nouvelle séparation), Alain Delon reçoit en 2003 des mains de Claudia Cardinale l’Etoile d’Or lors que festival international du film de Marrakech. Et deux plus tard se voit sacré par le président de la République, Jacques Chirac, Officier de la légion d’honneur pour sa contribution à l’art du cinéma mondial. 2008 marque son grand retour dans Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann, où il interprète César. Une superproduction succédant à Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi et Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d’Alain Chabat.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :