Accueil > L'actualité de 2010 > mai 2010 > Cannes 2010 : Retours des spectateurs

Cannes 2010 : Retours des spectateurs

C'est officiel ! - Le 20 mai 2010 à 14h20

La semaine avance et les projections se succèdent sur la Croisette. Après que Biutiful ait fait pleurer dans les chaumières, que Outrage se soit ramassé ou que A serbian film aie fait rendre son petit déjeuner à la quasi totalité de son audience, les réactions sont encore une fois diverses et variées à la sortie des dernières projections.

En haut du podium, les éloges reviennent à Des hommes et des dieux, qualifié de "puissant et épuré" et à l'interprétation plébiscitée par les critiques, qui en ont fait leur chouchou du moment. Le Copie conforme d'Abbas Kiarostami et Juliette Binoche, qui y resplendit, a  également séduit la Croisette. Carlos, la série d'Olivier Assayas sur la vie du terroriste éponyme, a aussi fait très forte impression (malgré les reproches du véritable activiste), et les retours sont élogieux.

Bonne réception toujours pour le Tournée de Mathieu Amalric, qui permet à Fellini de "renaître de ses cendres", et pour le Blue valentine de Derek Cianfrance, qui filme une histoire d'amour usée avec brio, entre souffre et amertume, la montée et la redescente d'un désir éteint par les années. Octobre, le premier long-métrage des frères Vega, venu du Pérou, a également reçu un accueil plutôt honnête, bien que certains reprochent quelques longueurs et maladresses à cette comédie dramatique , centrée sur un personnage mutique accompagné d'un bébé, de Jésus et de prostituées.

Au niveau des retours de bâton, Mon bonheur du cinéaste ukrainien Serguei Loznitsa a laissé son audience plutôt perplexe et refroidie, le film ayant été unanimement jugé obscur et incompréhensible, bloquant l'immersion de ses spectateurs. La Nostra Vita est également accueilli plutôt tièdement, le film ayant déçu une partie de son audience à la vue de l'expérience à Cannes de son réalisateur Daniele Luchetti.

Dans la catégorie Un Certain Regard, Xavier Dolan reçoit de très bons échos pour son Amours imaginaires : talentueux, inventif, audacieux, créatif... la presse ne tarit pas d'éloges pour cette première pellicule d'un réalisateur désormais à suivre de près.

Par Laurent B..



Pas de commentaire pour le moment, soyez le premier !




Soyez de la partie, écrivez votre commentaire ou réaction !


       Email

Votre réaction :