Accueil > Bridget Jones, l'âge de raison > Secrets de tournage

Bridget Jones, l'âge de raison
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Bridget Jones, l'âge de raison Affiche du film Bridget Jones, l'âge de raison
 


54 %   (89 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 8 décembre 2005

Genre : Comédie.
Nationalité : Britannique

Secret de tournage du film Bridget Jones, l'âge de raison

Secret de tournage du film Bridget Jones, l'âge de raison

La préparation de Renée Zellweger et le succès de Bridget Jones

Le journal de Bridget Jones réalisé par Sharon Maguire a rapporté plus de 280 millions de dollars aux 4 coins du monde, s'imposant ainsi comme l'un des plus grands succès de l'histoire du cinéma britannique après 4 mariages et un enterrement.

Avec Bridget Jones : L'Age de raison, écrit avant l'adaptation cinématographique du premier Helen Fielding fit vivre à son héroïne la suite de ses aventures.

Cette fois la réalisation a été confiée à Beeban Kidron, à qui l'on doit Antonia et Jane. Quatre New-Yorkaises et Extravagances.

Pour Renée Zellweger, retrouver le personnage de Bridget Jones signifiait reprendre du
retrouver l'accent britannique et se lancer à nouveau dans une quête hilarante, maladroite et familière pour essayer d'améliorer sa vie.

Après avoir incarné une rude femme du Sud dans Retour à Cold Moutain aux côté de Nicole Kidman et Jude Law, Zellweger a dû retrouver son accent britannique. Mais aussi passer à nouveau d'une taille à 36 une taille 42.

Renée Zellweger, alias Bridget Jones


Depuis Jerry Maguire de Cameron Crowe (Presque Célèbre, Vanilla Sky avec Pénélope Cruz), avec Tom Cruise (La guerre des mondes, Né un 4 juillet, Minority Report, R), Renée Zellweger enchaîne les rôles importants, faisant d'elle désormais une valeur sûre : Le journal de Bridget Jones, Bridget Jones, l'âge de raison, Chicago , Gangs de requins, Fou d'Irène, Bye, Bye Love
ou encore Retour à Cold Mountain...


Flashback. Renée Zellweger est née au Texas le 25 avril 1969 .

Lors de ses études à l'université d'Austin, le jeune fille se découvre une passion pour le théâtre.

Tout naturellement, elle s'inscrit alors dans un cours d'art dramatique.

Au fur et à mesure, Renée Zellweger prend confiance en elle, à tel point qu'actrice devient une vocation.

Ce qui n'est pas tout à fait du goût de ses parents.

Armée de son courage, elle passe des dizaines de castings.

Sa persévérance finit par payer : beaucoup de pub.

Jusqu'au jour où Renée obtient son premier rôle au cinéma dans Dazed and Confused.

Elle doit rendre grâce tout de même à un certain Matthew McConaughey qui l'a largement pistonné pour ses premiers pas.

Le jeune homme, lui également débutant, partage alors l'affiche avec la comédienne dans un sombre navet, remake de Massacre à la tronçonneuse.

Le long-métrage s'intitule en anglais The Return of the Texas Chainsaw Massacre. Tout un programme...

Lasse, Renée Zellweger se veut ambitieuse et n'hésite pas à faire ses bagages pour Los Angeles.

La jeune comédienne repart de zéro et passe à nouveau de nombreux casting.

Au bout du compte, souvent des rôles de second plan comme Génération 90 sous la direction de Ben Stiller (Au nom d'Anna, Mon beau-père, mes parents et moi, Zoolander, Starsky et Hutch, Mon beau-père et moi, Dogeball).

Avant d'enchaîner avec L'amour et un .45, où Renée forme avec Gil Bellows un couple spécialisé dans le hold-up.

Mais il faudra attendre 1996 pour que sa carrière prenne son envol.

Cette année-là elle partage l'affiche avec Tom Cruise (La guerre des mondes, Né un 4 juillet, Minority Report, Rain Main, Eyes Wide Shut, Mission Impossible, La firme)

dans l'excellent Jerry Maguire de Cameron Crowe (Presque Célèbre, Vanilla Sky avec Pénélope Cruz), où elle incarne une jeune comptable qui quitte son travail pour suivre un agent sportif qui veut renouveler les rapports humains.

Le couple Cruise-Zellweger est particulièrement convaincant, voir émouvant, avec une bande-originale superbe (Aimée Mann, Bruce Springsteen). Et en bonus, une autre révélation, celle de Cuba Gooding Jr en joueur de foot américain déjanté.

Après avoir donné la réplique à l'un des plus puissants acteurs du monde, Hollywood l'a identifié.

Et les rôles s'enchaînent à vitesse grand V : la généreuse Sonia Horowitz, jeune femme juive révolté par le poids des traditions , mais aussi Fous d'Irène, avec un Jim Carrey déjanté (The Mask, Eternal Sunshine of Spotless Mind, The Truman Show). Le tout sous la direction des non moins déjàntés frères Farelly (Deux en un , Mary à tout prix, Dumb and Dumber)

Sans oublier Nurse Betty de Neil La Bute avec également Morgan Freeman (Bruce tout puissant avec Jim Carrey, Seven avec Brad Pitt, Million Dollar Baby de Clint Eastwood), où elle joue jeune infirmière qui confond la télévision avec la réalité.

Après Jerry Maguire, l'autre grand tournant dans sa carrière restera à jamais le Journal de Bridget Jones.

Renée Zellweger émeut et fait plier de rire les salles de ciné du monde entier en incarnant cette trentenaire célibataire à la fois touchante et maladroite.

En bonus, le duel Hugh Grant (Love Actually, Pour un garçon, 4 mariages et un enterrement) face à Colin Firth (Love Actually, La jeune fille à la perle avec Scarlett Johansson)

Tout aussi convaincante fût sa prestation dans le multi-oscarisé

Chicago de Rob Marshall avec Richard Gere (Doctor T et les femmes, Pretty Woman) et Catherine Zeta-Jones (Haute Voltige, Ocean's Twelve, Traffic), où elle interprète Roxie Hart, rôle pour Golden Globe de la meilleure actrice.

Son joli minois a fait depuis des ravages dans Bye Bye love, avec Ewan Mc Gregor (The Island, Star wars, Trainspotting, Les virtuoses), Retour à Cold Mountain, grande fresque épique d'Anthony Minghella (Le patient anglais), avec Natalie Portman (Léon, Star Wars, Garden State) et Philip Seymour Hoffman (Punch Drunk Love de Paul Thomas Anderson), Jude Law (Intelligence Artificielle, Irrésistible Alfie) et Nicole Kidman (Moulin Rouge, Eyes Wide Shut, Ma sorcière bien aimée, Dogville, Jours de tonnerre),

Et surtout la suite très réussie Bridget Jones, l'âge de raison.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 8 décembre 2005.

Dernières réactions sur Bridget Jones, l'âge de raison

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Bridget Jones, l'âge de raison" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Bridget Jones, l'âge de raison.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :