Accueil > J'veux pas que tu t'en ailles > Secrets de tournage

J'veux pas que tu t'en ailles
Secrets de tournage

Affiche miniature du film J'veux pas que tu t'en ailles Affiche du film J'veux pas que tu t'en ailles
 


50 %   (53 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 25 avril 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film J'veux pas que tu t'en ailles

Secret de tournage du film J'veux pas que tu t'en ailles

Retrouvailles


Nouvelle collaboration entre Julien Boisselier et Bernard Jeanjean après J’me sens pas belle. Ce dernier s’était révélé le succès surprise de l’été 2004. Depuis, Julien Boisselier s’est affirmé comme un acteur de premier plan avec des succès comme Je vais bien ne t’en fais pas ou encore On va s’aimer. Pour J’veux pas que tu t’en ailles, le comédien s’est fait pousser la barbe. Après Marina Foïs, il trouve ici une nouvelle partenaire de jeu, en la personne de Judith Godrèche. Cette dernière a séduit le réalisateur. Bernard Jeanjean : "pour le personnage de Carla, il nous fallait un « objet du désir ». Il fallait quelqu’un qui soit à la fois populaire et qui puisse incarner cette femme qui hésite entre deux hommes, un peu comme dans les films de Claude Sautet ; César Et Rosalie par exemple. Ce que j’adore chez Judith, c’est qu’elle a eu deux vies, deux carrières, une très sérieuse avec les films de Doillon, de Benoît Jacquot et après elle est passée à L’ Auberge Espagnole, à Philippe Harel, à un penchant pour la comédie. Maintenant, peut-être est-ce lié au fait d’être devenue mère, je trouve qu’elle s’est unifiée, c’est-à-dire qu’elle est capable à la fois d’être drôle et émouvante tout en restant elle-même. Elle est extrêmement spontanée. Elle me donne tout ça dans le film et j’en suis ravi". Pour compléter le casting, Richard Berry. L’acteur revient devant la caméra, après La Boite Noire. Le comédien aime depuis quelque temps mettre en scène, avec succès (Moi César).

La série Friends

Le réalisateur a eu l’idée de J’veux pas que tu t’en ailles en regardant un épisode de la série Friends. Bernard Jeanjean : "bizarrement, l’idée m’est venue d’un épisode de « Friends ». Il y avait un épisode de où les héros cachaient, chacun leur tour, quelque chose à leurs amis, sauf que l’ami s’apercevait qu’il savait et donc chacun à son tour, chacun savait que chacun savait que chacun savait. Je me suis dit que j’aimerais bien écrire une histoire comme celle- là. Ca, c’était vraiment le tout premier point de départ. Ensuite, l’idée du film s’est concrétisée. Dans J'Me Sens Pas Belle, je voulais raconter une histoire de couple, la rencontre avec le désir et la peur que cela engendre. Dans mon deuxième long, je voulais de nouveau parler du couple mais une fois qu’il est installé, quand on a trouvé l’amour et que l’on a parfois peur de le perdre. Voilà, le fond de l’histoire. Pour la forme, je savais que je voulais encore faire une comédie romantique. Petit à petit, l’histoire du psychanalyste m’est venue. Je pensais que ce serait sympa, une situation un peu « à la Veber » où un patient tout à coup raconte à un psychanalyste qu’il a rencontré une femme mariée et le psy s’aperçoit que c’est lui le mari".

Woody Allen

Parmi les influences revendiquée du cinéaste, Woody Allen, le réalisateur de Match Point et Scoop, adepte de la psychanalyse Bernard Jeanjean : "j’ai choisi la psychanalyse pour plusieurs raisons. Je fais un travail sur moi permanent, je suis en analyse et chacun de mes comédiens, je crois qu’ils ne s’en cachent pas, travaille là-dessus également. C'est aussi l’univers de Woody Allen. Ça me plaît, ça m’intéresse et je trouve que c’est une situation extrêmement dramatique, il y a une ironie constante. Normalement, ce sont des gens qui connaissent bien l’individu, qui sont là pour aider les autres et tout à coup, quand ça les concerne eux, ils sont perdus... Montrer quelqu’un qui résout tous les problèmes, alors que lui-même va se montrer totalement immature face à son problème, je trouve ça extrêmement humain et vrai."

Deuxième volet d’une trilogie

J’veux pas que tu t’en ailles devrait être le deuxième volet d’une trilogie, dont J’me sens pas belle se révélerait le premier volume. Les explications du réalisateur, Bernard Jeanjean : "je crois que le couple m’intéresse. J’ai décidé de faire une trilogie sur le couple, donc il y a un autre scénario qui est déjà écrit, qui sera j’espère mon troisième film. Ce sera un film sur l’engagement. Être avec quelqu’un ou chercher l’âme sœur, ce sont des préoccupations que tout le monde a et que moi-même j’ai. Moi-même, je suis en couple depuis longtemps et je croise beaucoup de gens qui se posent des tas de questions : être seul ou vivre à deux... Cette souffrance-là, en tant qu’artiste je la reçois et je la redistribue. J’ai envie d’en parler et de la partager. Et si je peux le faire avec humour et émotion, c’est tant mieux."

Par zoom-Cinema.fr le 25 avril 2007.

Dernières réactions sur J'veux pas que tu t'en ailles

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "J'veux pas que tu t'en ailles" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu J'veux pas que tu t'en ailles.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :