Accueil > Julien Boisselier
 Julien Boisselier

Julien Boisselier

Nom : Boisselier
Prénom : Julien
Date de naissance : 26 mai 1970
Âge : 49 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Julien Boisselier

Biographie

Julien Boisselier est né le 26 mai 1970 à Nantes. Le jeune garçon passe sa plus tendre enfance à Nantes. Mais très vite le virus de la comédie le prend. Bien décidé à devenir comédien, il suit es enseignements de Jean-Pierre Bouvier et de Denise Chalem au sein de l'ENSATT, en parallèle d'une formation au cours Florent. Il débute au théâtre dès 1993 dans "Les pavés de l'ours", dans une mise en scène de Sylvie Testud.

On le retrouve un an plus tard dans Quatre pièces en un acte de Sacha Guitry sous la direction de Michel Galabru, puis il continue sur sa lancée avec Lysistrata d'Aristophane et surtout Ruy Blas de Victor Hugo en 1995, pièce qu'il reprendra en 1996/1997 dans le rôle-titre, toujours sous la direction de Jean-Pierre Bouvier. Par la suite Julien Boisselier se voit offrir ses premiers rôles à la télévision et au théâtre. Fabrice Cazeneuve l’invite à rejoindre deux grands saga dont le petit écran a le secret : Dans un grand vent de fleurs et De gré ou de force. Deux téléfilms qui lui servent de tremplin vers le septième art. Jean-Pierre Sinapi demeure le premier à lui faire confiance en lui confiant un rôle de d'un psychiatre dans Nationale 7. On le retrouve fou amoureux d'une superbe Noire dans Quand on sera grand, alors que Azzurro, tourné un an plus tôt, n'est toujours pas sorti, tout comme le moyen métrage A découvert, signé Camille Brottes et pour lequel il a reçu le Lutin 2001 du Meilleur acteur. Vendeur au porte-à-porte débutant qui va transformer malgré lui les habitudes de son boss dans Les portes de la gloire, aux côtés de Benoit Poelvoorde le film qui le fait enfin connaître du grand public, Julien apparaissait également très brièvement dans Un jeu d'enfants, au cours d'une scène quasi-onirique face à Charles Berling.

Il fréquente par la suite de jeunes comédiens de sa génération, à l’instar de Nicolas Boukhrief qui l’invite à donner la réplique à Jean Dujardin et Albert Dupontel dans Le convoyeur.

Très vite, le jeune comédien se voit catalogué dans la catégorie comédie romantiques. Un genre dont il s’est fait la spécialité depuis le succès de J’me sens pas belle. Julien Boisselier côtoie ainsi Mélanie Doutey qu’il trompe avec Alexandra Lamy dans On va s’aimer. Sans omettre Judith Godrèche dans J’veux pas que tu t’en ailles.

Filmographie sélective :