Accueil > Le serpent > Secrets de tournage

Le serpent
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Le serpent Affiche du film Le serpent
 


50 %   (60 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 10 janvier 2007

Genre : Policier.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Le serpent

Secret de tournage du film Le serpent

18 ans d’absence pour le réalisateur du Serpent, Eric Barbier, après l’échec retentissant du Brasier en 1989

Impossible d’évoquer Le Serpent sans parler du come-back de son réalisateur Eric Barbier.
Si Fur : Un portait imagine de Diane Arbus, qui dort la même semaine dans les salles françaises (le 10 janvier 20006 - NDLR - qui plus de quinze ans à voir le jour), le présent film détient aussi un record.
Celui d’une traversée d’une traversée désert qui aura durée plus d’une décennie.
Flash-back. Nous sommes en 1985.

Eric Barbier est un des étudiants les plus remarqué et remarquable de l’IDHEC,  Sur les bancs de l’établissement, le jeune homme côtoie Christophe Gans (Le pacte des loups).
Foncièrement talentueux, Eric Barbier gagne alors un concours organisé par le ministère de la culture et le CNC, intitulé concours Victoire Hugo.
A la clé : 3 million d’euros.
Le cinéaste débutant voit alors son aura décuplé au regard des premiers plans tournées.

Les producteurs, les banques s’enflamment
Eric Barbier se voit alors confier un budget de …100  millions de francs pour réaliser Le Brasier. Un record pour l’époque.

Mais ce que n’avait pas prévu le metteur en scène, c’était l’incroyable revers qu’il allait subir.
Le Brasier, malgré son budget faramineux et sa prestigieuse distribution (Jean-Marc Barr - Le Grand bleu de Luc Besson), est un four retentissant lors de sa sortie en 1989.
A peine 40 mille entrées le premier jour dans la capitale.

Le Serpent, d’après le roman Plender de Ted Lewis

S’ensuit alors pour Eric Barbier une longue et compréhensible traversée du désert qui durera une décennie.
Il tournera quelques pubs, et réalisera des feuilletons pour le petit écran.
Exit en revanche le septième art.

Jusqu’au jour où il décide de se remettre en selle , en adaptant un roman de Ted Lewis, intitulé Plender, dont s’inspire Le Serpent.

Ted Lewis, dont un des romans Get Carter, avait été déjà transposé pour le cinéma, avec Sylvester Stallone (Rocky Balboa).

Un long travail de préparation en amont avec des story-board pour Le Serpent

Une fois ce thème décidé, le réalisateur a opéré un long travail en amont, avec des story-board.

Eric Barbier : "pour raconter le scénario en images, j’ai travaillé avec Marie Eynard. Ensemble nous avons conçu deux types de story-boards : un premier pour les scènes d’action (la chute, l’accident, etc.), où les dessins étaient très précis car dans ces scènes c’est l’image qui conduit l’histoire et construit la tension. Un second plus malléable, pour les scè nes de comédie.

Grâce à cette préparation d’avant tournage, je savais exactement ce qu’il fallait raconter visuellement pour qu’une scène fonctionne. Je savais par exemple la liberté que pouvaient prendre les acteurs dans une scène de comédie sans que cela déséquilibre le film.

Pendant le tournage, Nam et Marie qui n’avaient pas - de par leurs fonctions - la même pression que les gens plus impliqués dans le système de fabrication, sont restés très proche du film. Nous avons poursuivi nos discussions sur la narration et le découpage jusqu’à la fin du montage
."

Yvan Attal, Clovis Cornillac et Pierre Richard dans les rôles principaux du Serpent

Dans le rôles principaux, Eric Barbier a tenu à ce qu’Yvan Attal incarne Vincent. Les personnages a été écrit spécialement pour lui.

Quant à Clovis Cornillac, il avait été repéré par le cinéaste dans Karnaval de Thomas Vincent.

Enfin, Pierre Richard a été retenu par le metteur en scène pour sa prestance.
Eric Barbier : "L’histoire de Pierre Richard  dans le cinéma français n’est plus à faire. C’est quelqu’un qui a marqué la jeunesse de tous les gens de ma génération. L’idée s’est imposée comme une évidence. Je l’ai rencontré chez lui un matin, il avait ses cheveux droits sur la tête, sa barbe hirsute. On a discuté du personnage de Gilles Cendras, du scénario."

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 10 janvier 2007.

Dernières réactions sur Le serpent

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le serpent" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le serpent.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :