Accueil > L'actualité de 2010 > mai 2010 > Cannes 2010, c'est fini !

Cannes 2010, c'est fini !

C'est officiel ! - Le 25 mai 2010 à 10h22

La 63e édition du Festival de Cannes s'est terminée dimanche soir, et le palmarès final est désormais rendu !

Un palmarès qui a d'ailleurs grandement divisé la presse française. Alors que Libération cite une Palme d'or "magique et déroutante", Le Figaro attribue au film "la palme de l'ennui", une pellicule que même Le Monde trouve "frappée de l'ange du bizarre". Tous s'accordent cependant à dire que la sélection 2010 fut plutôt "terne et sans relief", ou plutôt moins portée sur le rêve et l'imaginaire que sur les problèmes actuels qui font trembler le monde. L'activisme politique a peut être plus marqué les esprits que les films eux-mêmes, entre les échos de l'actualité en Thaïlande dont a reparlé Weerasethakul, la critique virulente de Ken Loach à l'égard de Tony Blair, celle de la classe dirigeante italienne par Elio Germano, ou encore les récoltes de dons pour Haïti.

La bonne nouvelle, c'est que Nicolas Sarkozy a félicité la France pour son palmarès. Nous pouvons être fiers de la grande et prestigieuse culture cinématog... mais non on blague... la bonne nouvelle, c'est surtout qu'après le soutien très médiatisé du Festival et de ses intervenants à la cause de Jafar Panahi, ce dernier a vu sa libération sous caution annoncée hier par le procureur général de Téhéran. Les démarches judiciaires et administratives seraient actuellement en cours selon l'agence de presse iranienne Isna. Le 1er juin, cela fera trois mois que le cinéaste ouvertement opposé au régime du président Ahmadinejad a été arrêté et emprisonné pour avoir pensé réaliser un film s'opposant au gouvernement. Souhaitons qu'il puisse sortir rapidement de sa geôle. Quant à la Croisette désormais déserte, rendez vous en 2011.

Ci dessous, le palmarès final de l'édition 2010 :

Par Laurent B..



Pas de commentaire pour le moment, soyez le premier !




Soyez de la partie, écrivez votre commentaire ou réaction !


       Email

Votre réaction :