Accueil > Dustin Hoffman
 Dustin Hoffman

Dustin Hoffman

Nom : Hoffman
Prénom : Dustin
Date de naissance : 8 août 1937
Âge : 82 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de Dustin Hoffman

Biographie

Dustin Hoffman est né le 8 août 1937 à Los Angeles. Dustin Hoffman est comme le veut l’expression consacrée un enfant de la balle. Il passe les premières années de son enfance à Hollywood, où son père est accessoiriste et décorateur. C'est à sa mère, grande admiratrice de l'acteur Dustin Farnum, qu'il doit son prénom.

Songeant d'abord à devenir pianiste, Hoffman suit des études de musique au collège de Santa Monica. Il choisit pour discipline secondaire le théâtre, qui devient bientôt son sujet de prédilection, et entre au Pasadena Playhouse, où il travaille la comédie pendant deux ans avant de suivre les cours de Lee Strasberg.

En 1961, il débute à Broadway dans "A Cook for Mr. General", puis assiste Ulu Grosbard sur la mise en scène de "Vu du pont", d'Arthur Miller. Quelques mois plus tard, il interprète le rôle secondaire de Bernard dans une version radiophonique de "Mort d'un commis voyageur".

Sa carrière off-Broadway démarre avec une comédie d'humour noir : "Harry, Noon and Night", de Ronald Ribman, où il tient le rôle d'un officier nazi, bossu et homosexuel. En 1966, il reçoit l'Obie pour sa création dans "Journey of the Fifth Horse", de Lanford Wilson. Il joue, la même année, au Festival de Berkshire, une pièce en un acte de Murray Schisgal, "Fragments", qui inaugure sa longue et féconde collaboration avec cet auteur, et obtient le Theater World Award et le Drama Desk Award pour la farce "Eh ?", mise en scène par Alan Arkin.

Mike Nichols l'appelle alors à Hollywood. Premier rôle. Première nomination aux Oscars en temps que meilleur acteur.Un rôle tellement marquant que bien des années plus tard, dans The Holiday (2006) Nancy Meyers, lui propose une apparition clin d’œil, en faisant allusion au film qui l’a révélé. C’est dire. Retour en 1967. Après Le lauréat, durant l’âge d’or d’Hollywood, Dustin Hoffman ne tarde pas à se faire une place au soleil. Enchaînant film sur film, tout aussi majeurs les uns que les autres.

Des long-métrages souvent adulés par les cinéphiles. Citons en vrac : Les hommes du président d’Alan J.Capula, Little Big Man ou encore Macadam Cowboy, où il incarne le mythique Ratso Risso. L’apogée est atteinte à la fin des années 80 avec Marathon Man. Ses pairs lui remettent un Oscar du meilleur acteur. Repoussant un peu plus loin les limites, il marque également les esprits avec son hallucinante interprétation dans Rain Man, en tant qu’autiste surdoué, frère de Tom Cruise. Bouleversant en diable. Et n’hésite pas à se travestir pour le tout aussi marquant Tootsie.

Après avoir atteint les sommets, Dustin Hoffman se fait plus discret, voir opte pour des mauvais choix. En tête le calamiteux Alerte. Quelques longs lui permettent toutefois de se maintenir, de Mad City signé Constantin Costa-Gravas ou encore le mineur Jeanne d’Arc de Luc Besson.

Après cette légère traversée du désert, l’acteur remonte la pente dans les années 2000, notamment dans Mon beau-père, mes parents et moi (Meet the Fockers), où il interprète avec Barbara Streisand, un couple hilarant de bobos, parents de Ben Stiller. Sans omettre L’incroyable destin d’Harold Crick aux côtés de Will Ferrell.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :