Accueil > La Môme > Secrets de tournage

La Môme
Secrets de tournage

Affiche miniature du film La Môme Affiche du film La Môme
 


56 %   (252 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 14 février 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film La Môme

Secret de tournage du film La Môme

Marion Cotillard délaisse Taxi 4

Incontestablement, La Môme restera LE film événement du début de l’année 2007. Présenté en ouverture au festival de Berlin, acclamé par la critique et le public, il en occulterait presque Taxi 4 qui sort le même jour, le 14 février pour la Saint-Valentin.
Ironie de l’histoire, les aventures du chauffeur de taxi Daniel (Samy Naceri) ont permit à Marion Cotillard d’émerger. Mais la comédienne n’a pas souhaité participer au quatrième volet, lassée, préférant se consacrer à l’aventure de La Môme. Question de priorités.

Une photo méconnue

A l’origine du long-métrage La Môme, un coup de coeur d’Olivier Dahan pour une photo méconnue d’Edith Piaf. Un choc… Ce 22 janvier 2004, le réalisateur demeure dans une librairie en train de feuilleter un livre consacré à la chanteuse… Olivier Dahan : “Piaf est pour moi le parfait modèle de quelqu’un qui ne pose aucune frontière entre son art et sa vie. Cette fusion entre un destin et une œuvre est le fondement même d’un artiste véritable. Comme tout Français, je connaissais quelques-unes de ses chansons, quelques épisodes de sa vie, mais sans plus. Elle était le prétexte idéal pour que je puisse parler de ce qui me touche. Le véritable élément déclencheur a été une photo d’elle jeune, dans la rue, avec Momone, son amie. Peu de gens l’ont vue à cet âge-là. On garde surtout d’elle l’image de ce qu’elle a été à partir des années 50-60, la frêle icône à la robe noire. Sur cette photo, j’ai perçu quelqu’un de très différent, qui ne s’appelait pas encore Edith Piaf et qui m’a intrigué. J’ai imaginé un pont entre l’image que tout le monde a plus ou moins d’elle et cette photo où elle apparaît de manière bien plus brute.”

Tournage à Paris, Prague et Los Angeles

La tournage de La Môme s’est déroulé dans divers pays. Des prises de vues qui se sont étalées sur près de quatre mois et demi durant l’hiver 2006. Si Paris fait partie intégrante du script et sert de décor au film, le cinéaste a également posé sa caméra à Prague et Los Angeles. Olivier Dahan explique sa démarche : "les scènes à New York ont été réalisées en studio. Le sujet impliquait énormément de décors d’époque. Certains - un couloir d’hôtel avec une découverte sur New York par exemple - ont été construits pour une seule scène ou même un seul plan. Les décors étaient très importants, très variés, avec une vaste évolution dans le temps - passant des charrettes à bras aux limousines. Piaf est passée du XIXe siècle rural au XXe siècle urbain. Je ne voulais pas une reconstitution, mais une immersion. La narration devait être impressionniste et non pas linéaire. Je souhaitais pouvoir entrelacer plusieurs époques. Je voulais passer d’une époque à l’autre avec des associations d’idées ou d’images, comme lorsque des souvenirs reviennent. Olivier Raoux, le chef décorateur, a fait un travail monumental. D’autre part, le travail tout en finesse et en clair obscur de Tetsuo Nagata m’a apporté une précision étonnante dans le traitement de l’image. C’était la première fois que je travaillais avec lui et j’ai été fasciné par sa maîtrise de la lumière. Nous avons commencé par les scènes dans le bordel, avec la petite Manon Chevallier qui joue Edith. Plus jeune, c’est Pauline Burlet qui l’interprète. Toutes les scènes, depuis celles de l’enfance jusqu’à celles interprétées par Marion, ont la même intensité puisqu’il s’agit de la même personne, quel que soit son âge. Je dirigeais les deux petites filles dans le même esprit que Marion.”

Un casting spécial

La Môme bénéficie d’une distribution très riche : Pascal Greggory (Nid de guêpes) dans le rôle de Louis Barrier, le manager de Piaf, Emmanuel Seigner incarne Titine, la prostituée qui s’attache à Piaf enfant, Sylvie Testud interprète Momone, l’amie d’Edith Piaf, Jean-Paul Rouve joue Louis Gassion, le père d’Edith, Clotilde Coureau incarne Anetta, la mère d’Edith, Gérard Depardieu interprète Leplee, celui qui offrira sa première chance à la chanteuse. Bref, un large panel de valeurs sûres du cinéma hexagonal. Seule exception : le rôle de Marcel Cerdan. L’unique personnage pour lequel Olivier Dahan a dû réaliser un casting. Le rôle a été attribué finalement à un inconnu Jean-Pierre Martins (musicien, du groupe les Silmaris - Olivier Dahan avait réalisé leur premier clip - NDLR)

5 heures de maquillage

Pour rentrer dans la peau de son personnage, Marion Cotillard a adopter une posture bien particulière, passant des heures devant un miroir pour mimer au mieux l’artiste et retrouver le ton de sa voix. Une interprétation troublante, renforcée par le travail superbe des maquilleurs (Didier Lavergne). Jusqu’à cinq heures d’affilée pour poser du latex. La Môme marquera pour longtemps l’actrice. Marion Cotillard : "je n’aborderai plus jamais un rôle de la même façon. Piaf m’a appris beaucoup de choses. Par rapport au travail, je pense que je prendrai encore plus de plaisir qu’auparavant parce que je sais maintenant que les personnages existent à part entière. J’aurai une manière de les faire vivre encore plus intense"

Un rouleau compresseur médiatique

La critique demeure incontestablement enthousiaste, et le long-métrage a tout pour être un succès. Le rouleau compresseur médiatique a fait son effet. Impossible d’échapper à La Môme : Marion Cotillard fait la Une de Studio Magazine de février 2007, Première consacre 6 pages pour voir "Marion devenir Piaf", la comédienne et Olivier Dahan

La télévision n’est pas en reste : deux semaines avant la sortie, tout l’équipe s’est vue consacrer une émission spéciale dans Vivement dimanche et Vivement dimanche prochain de Michel Drucker. Et cinq jours avant la sortie, TF1 sort l’artillerie lourde avec un divertissement familial présenté par Jean-Pierre Foucault et Flavie Flament, intitulé tout simplement "La Môme Piaf", où des dizaines de chanteurs revisitent les standards de l’artiste. Un matraquage incessant. Pas sûr qu’Edith Piaf, adepte de l’authenticité, eut apprécié. commente sept photos-clés du film dans Ciné-Live numéro 109, Paris Match délivre des photos exclusives du tournage, et Le Point joue la carte de la nostalgie en titrant en Une "Les années Piaf".

Par zoom-Cinema.fr le 14 février 2007.

Dernières réactions sur La Môme

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "La Môme" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu La Môme.

Ce film a 3 commentaires.


       Email

Votre réaction :