Accueil > Les poupées russes > Secrets de tournage

Les poupées russes
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Les poupées russes Affiche du film Les poupées russes
 


57 %   (104 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 15 juin 2005

Genre : Comédie.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Les poupées russes

Secret de tournage du film Les poupées russes

De la suite dans les idées

Après 2,7 millions d'entrées, l'équipe de L'Auberge espagnole s'est reformée... L'idée du film est née en faisant la promotion de L'auberge Espagnole, à Saint-Pétersbourg. Le réalisateur a vu les coulisses d'un mariage dans un restaurant où le marié était complètement ivre dans les toilettes pendant que sa femme en robe de mariée l'attendait devant la porte. Charmé par cette scène inédite avec son producteur, le cinéaste a décidé de tourner son nouvel opus dans cette ville... Cédric Klapisch malgré ses réticences initiales avait envie de retrouver sa troupe : " J'avais envie de retravailler avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile De France, Kelly Reilly et Kevin Bishop ! Et puis, il y a eu aussi l'envie de retrouver le plaisir que j'avais eu en tournant L'Auberge Espagnole, un plaisir que je n'avais jamais connu avant. J'avais peut-être un peu peur d'aller vers le plaisir en pensant que s'il n'y avait pas de souffrance, il n'y avait pas de qualité... Avec L'Auberge Espagnole, je crois vraiment avoir découvert que c'était le contraire. J'ai donc eu envie de retrouver ce plaisir-là, (...) mais aussi de retrouver un style qui me permettait de me sentir assez libre dans la façon de raconter une histoire. C'est-à-dire le côté brouillon de Xavier et le fait de pouvoir raconter une histoire dans le désordre... Et puis, six mois après la sortie de L'Auberge Espagnole, quand je me suis décidé à faire une suite,je me suis rendu compte que le film n'était pas aussi bouclé que ça. "

Des acteurs devenus stars

Depuis L'Auberge Espagnole, les acteurs ont gagné en notoriété. Romain Duris a tourné dans De battre mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard. Audrey Tautou a retrouvé Jean-Pierre Jeunet dans Un long dimanche de fiançailles après Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Cédric Klapish était donc très inquiet quand à la participation des acteurs aux Poupées Russes : " je pensais qu'ils allaient tous me dire non. Je me disais qu'ils n'auraient pas forcément envie de revenir sur les traces d'un personnage qu'ils avaient déjà interprété. Pour Romain, avec tout ce qui s'était passé par rapport au succès de L'Auberge Espagnole, je pensais que c'était lourd à porter. C'est la raison pour laquelle j'ai voulu qu'on regarde ensemble les films de Truffaut avec Antoine Doinel. Je voulais qu'il voit un acteur jouer le même personnage à travers différentes époques... Et donc, après avoir vu ces films de Truffaut, le premier à me dire oui, c'était lui. Ensuite, je ne savais pas du tout si Cécile avait envie de rejouer le personnage d'Isabelle. Le fait d'avoir déjà joué une homo, je me disais qu'elle en avait peut-être assez ! Mais dès que je lui en ai parlé, elle a tout de suite voulu le faire, avant même de connaître le scénario. Et Audrey, je n'étais pas sûr de sa réponse parce qu'au moment de L'Auberge Espagnole, elle n'était pas connue comme elle l'est devenue après Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. Et elle a accepté sans hésiter aussi. Pour Kelly, je n'avais pas eu de nouvelles d'elle depuis L'Auberge Espagnole, (...). Mais quand je lui ai proposé le personnage de Wendy en lui disant comment il avait évolué, elle a sauté sur l'occasion ! Si l'un d'entre eux avait dit non, j'aurais peut-être abandonné l'idée d'une suite mais ils avaient tous tellement envie que ça m'a encore plus dopé à l'écrire... "

La révélation Aïssa Maïga

Tous les comédiens ont donné leur accord pour tourner dans cette suite. Seule Judith Godrèche manque à l'appel. L'occasion également de découvrir de nouvelles têtes et de nouveaux talents, comme Aïssa Maïga. Depuis l'actrice a fait du chemin. Elle a tourné dans de nombreux succès comme Prête-moi ta main, L'un reste l'autre part ou encore Paris je t'aime.

Le titre

Cédric Klapisch : "C'était le titre parfait ! J'avais envie qu'il y ait un rapport avec L'Auberge Espagnole et c'est aussi une expression qui utilise un pays. Au début, Xavier dit : "Écrire, c'est ranger le vrac de la vie"... J'ai toujours pensé qu'un scénario, c'était trouver la bonne boîte pour ranger les bons désirs ou les bonnes idées dedans. En tant qu'écrivain, Xavier cherche des boîtes et, parallèlement, cherche aussi la femme de sa vie. On met des boîtes dans d'autres boîtes pour essayer de ranger des sentiments complexes. Et, comme il le dit à la fin du film, les femmes qu'il rencontre sont comme des poupées russes. Et il doit bien y en avoir une petite cachée dans toutes ces boîtes et c'est celle-là qu'on cherche. "

Par zoom-Cinema.fr le 15 juin 2005.

Dernières réactions sur Les poupées russes

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Les poupées russes" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Les poupées russes.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :