Accueil > Terence Stamp
 Terence Stamp

Terence Stamp

Nom : Stamp
Prénom : Terence
Date de naissance : 22 juillet 1939
Âge : 81 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de Terence Stamp

Bande-annonce : Tom Cruise au temps des nazis

Bande-annonce : Tom Cruise au temps des nazis
Le 31 octobre 2008 à 16h26


Valkyrie une sortie repoussée

Valkyrie une sortie repoussée
Le 5 juin 2008 à 14h09





Biographie

Terence Stamp est né le 22 juillet 1939 à Stepney, en Angleterre. Il est élevé par une mère française et d'un père anglais. Terence Stamp quitte sa famille à l'âge de 15 ans pour devenir un joueur de golf professionnel. Il travaille dans une agence de publicité en même temps qu'il se lance dans le théâtre. Peter Ustinov le remarque alors qu'il joue dans une comédie musicale en province, et, après son rôle de forte tête dans Le verdict de Peter Glenville, l'engage pour tourner son premier film en 1961, Billy Budd, d'après Herman Melville où le jeune acteur se fait fortement remarquer dans le rôle-titre.

Un rôle qui le permet d'être déjà cité à l'Oscar du Meilleur second rôle en 1962. Mais c'est son personnage d'amoureux névrosé dans L'obsédé qui le révèle au grand public. Prix d'interprétation au Festival de Cannes pour l'occasion, son physique étrange mais séduisant, lui permet d'être à l'aise dans des registres très divers, enchaînant à la fin des années 60 toute une série de films prestigieux qui en feront pour la suite un acteur quasi-légendaire. D'abord Modesty Blaise, de Joseph Losey, puis Loin de la foule déchaînée, où il campe un sergent éperdu d'amour, Pas de larmes pour Joy, féroce plaidoyer social signé Ken Loach autour d'une femme qui élève seule son enfant. Mais c'est en Italie que Stamp collectionne ses deux plus beaux rôles. Outre un western spaghetti, El Gringo, il est choisi par Federico Fellini sur son apparence d'“ange du bizarre” pour tenir la vedette du sketch italien des Histoires extraordinaires. L'histoire du sketch : la Décadence rencontrant la Mort... Pasolini, subjugué, en fait aussitôt l'archange de la dépravation dans Théorème, sans doute le personnage et le film les plus marquants du comédien anglais, qui donne dans alors toute la mesure de son talent.

La suite sera un peu plus difficile, avec une incarnation de Rimbaud dans Une saison en enfer, et son propre rôle d'acteur narcissique dans le délirant Hu-Man. Préposé à jouer les personnages pervers, il devient l'inquiétant général Zod dans Superman et Superman II. Retour en force en 1981 avec son interprétation d'un otage étrangement calme et obéissant dans l'extraordinaire Le tueur était presque parfait de Stephen Frears. Savant anthropologue dans Link, escroc sans scrupule dans L'affaire Chelsea Deardon, la carrière du comédien végète par la suite dans la série B d'assez bonne facture, mais loin des débuts fracassants du jeune premier londonien. En 1990, il réalise son seul et unique film, Stranger in the House (inédit en France), dans lequel il s'octroie le beau rôle, puis fait un come-back hallucinant en 1994 en campant Bernadette, une drag-queen vieillissante, dans Priscilla, folle du désert. Editeur londonien dans Tiré à part, signé Bernard Rapp, père vengeur dans L'Anglais de Steven Soderbergh, on a vu Terence Stamp dans la comédie Bowfinger puis Star Wars Episode 1 : La menace fantôme, où il tient le rôle du Chancelier Suprême Valorum.

Autre film de science-fiction autre atmosphère avec Planète rouge d'Antony Hoffman dans le rôle du Dr. Bud Chantilas, appartenant à un pool scientifique chargé de trouver des solutions pour sauver la planète Terre sur le déclin. Mais le personnage disparaît dans les dix premières minutes du film. Changement de cap radical par la suitepour la comédie d'Yvan Attal, Ma femme est une actrice, où il incarne un comédien anglais considéré comem l'ultime sex-symbol - ce qu'il est, reconnaissons-le. Comédien légendaire, terence stamp donne également la réplique à James McAvoy, Angelina Jolie et Morgan Freeman dans avec Wanted, choisis ton destin (2008).

Filmographie sélective :