Accueil > Fragile(s) > Secrets de tournage

Fragile(s)
Secrets de tournage

 


67 %   (85 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 20 juin 2007

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Fragile(s)

Secret de tournage du film Fragile(s)

Le deuxième film de Martin Valente


La mode est aux films choral dans l’hexagone : Le héros de la famille de Thierry KlifaEmmanuelle Béart, Claude Brasseur, ou encore avec Ma place au soleil, mettant en scène André Dussolier et Mélanie Doutey. Et maintenant Fragile(s), deuxième film de Martin Valente, avec là encore un joli casting : Jean-Pierre Daroussin (Un air de famille, Le cœur des hommes), Marie Gillain (Pars vite et reviens tard), Jacques Gamblin (Les brigades du tigre), François Berléand (Narco, Les choristes)

Coïncidences

Le cinéaste voulait dresser un état des lieux sur les coïncidences. Martin Valente, réalisateur : "j’aime bien le principe des coïncidences. Tout dépend toujours de la manière dont on regarde la vie. La vie est plutôt rigolote, elle est même étonnante. On a beau prévoir ou planifier notre existence, il nous arrive toujours quelque chose d’autre qui interfère dans notre vie, quelque chose qui peut être parfois de l’ordre de la coïncidence ou de l’absurde. Très précisément et au-delà de tout ce qui est coïncidence, j’avais envie qu’il y ait dans chacune des histoires, un fait, un élément tangible et révélateur de l’identité et de la problématique du moment de chaque personnage. Dans la première histoire de Fragile(s), par exemple, c’est un sac-poubelle dont Paul, François Berléand, ne parvient pas à se débarrasser. À un moment donné, il dit même que c’est l’histoire de sa vie. Tous les ennuis qu’il a pu accumuler en lui et qui lui pèsent à ce moment-là sont symbolisés par ce sac-poubelle. Dans la deuxième histoire, c’est un chien jaune qui se prend d’affection pour un des héros. Et ce qui est intéressant avec un chien, c’est que ça ne demande rien. Si un chien a décidé de vous aimer, il vous aime. Or il se trouve que le personnage refuse cela, c’est un être qui a décidé de vivre a minima, de se préserver de tout, y compris de la moindre émotion. L’ irruption de ce chien dans sa vie, de cet animal qui a besoin de lui, qui lui exprime toute sa gratitude, vient le perturber. Dans la troisième histoire, l’élément révélateur est un bébé. Lui non plus n’a rien demandé, il est là dans les bras de sa grand-mère qui a déjà tellement eu du mal à être mère... Tous ces éléments servent de révélateurs et deviennent salvateurs pour mes personnages, et parfois sans qu’ils en soient conscients. Enfin je voulais établir dans chacune de mes trois histoires une sorte de parallélisme de la maladresse. C’est pour cette raison que tous mes personnages se cassent physiquement la gueule à un moment donné. Quand on se sent tout à coup en désaccord, en disharmonie avec le monde, on le sent très fortement, et souvent cela s’accompagne physiquement."

La musique

Le cinéaste a également travaillé la musique de Fragile(s). Martin Valente, réalisateur de Fragile(s):
"je travaille la musique dès l’écriture du scénario. Je collecte d’abord de nombreux morceaux musicaux que j’aime, qui vont m’inspirer, et que je vais écouter en boucle. Après je fais un tri. Au montage, je ne conserve que les musiques qui ont totalement « collé » aux scènes. Ce ne sont pas des musiques qui accompagnent l’action, mais qui se fondent dans l’action. C’est pour cette raison que je préfère travailler en amont, dès l’écriture, avec des musiques. Mais cela ne veut pas dire que je n’utilise que des morceaux existants. Il y a aussi des musiques originales signées Denis Mériaux qui a composé pendant que j’écrivais d’après des idées que je lui transmettais, sans lire pour autant ce que j’écrivais. Cette base musicale très importante a été par la suite enrichie par quelques morceaux supplémentaires après le tournage de Fragile(s) et même jusqu’au montage image"

Les critiques sont mitigées pour Fragile(s), soulignant un joli un casting, mais un scénario abscons. Le film devra tout de même affronter la bande de George Clooney, dans Ocean’s 13, qui sort la même semaine, le 20 juin 2007. Rude concurrence !

Par zoom-Cinema.fr le 20 juin 2007.

Dernières réactions sur Fragile(s)

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Fragile(s)" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Fragile(s).

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :