Accueil > La somme de toutes les peurs > Secrets de tournage

La somme de toutes les peurs
Secrets de tournage

Affiche miniature du film La somme de toutes les peurs Affiche du film La somme de toutes les peurs
 


50 %   (43 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 24 juillet 2002

Genre : Action.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film La somme de toutes les peurs

Secret de tournage du film La somme de toutes les peurs

Adaptation du roman La somme de toutes les peurs de Tom Clancy

A l'origine "La somme de toutes les peurs", l'auteur Tom Clancy. L'écrivain est à son plus haut niveau de ventes lorsqu'il sort les nouvelles aventures de Jake Ryan.

Le premier film adapté des aventures du héros de la CIA est sorti un an avant ("A la poursuite d'Octobre rouge"). Le livre "La Somme de toutes les peurs" en 1991, et se vend à six millions d'exemplaires.
Depuis, trois de ses livres ont été adaptés au cinéma : "A la poursuite d'Octobre Rouge" avec Sean Connery ("The Hunt for Red october")," Jeux de Guerre" ("Patriot Games") et "Danger Immédiat" ("Clear and Present Danger") avec Harrison Ford. Les trois épisodes réalisent 580 millions de dollars de recettes dans le monde. Une franchise très rentable.

Cette fois c'est Ben Affleck ("Will Hunting") qui s'y colle. Le comédien a le vent en poupe depuis "Pearl Harbor" de Michael Bay avec Josh Hartnett (actuellement à l'affiche de "40 jours et 40 nuits"). On lui a adjoint l'impeccable et implacable Morgan Freeman, vu notamment dans "Seven".

La série change de réalisateur aussi : John Mc Tiernan pour le premier ("Une journée en enfer", "Piège de Cristal"). Philip Noyce, qui avait tourné le deuxième opus, devait touner le présent épisode. Mais le réalisateur n'était pas libre après avoir accepté le remake de "L'Homme Tranquille", tourné à la meme période. Phil Alden Robinson est connu pour Field of Dreams (avec Kevin Costner) et Sneakers (Robert Redford, Sideny Poitie). Depuis, Robinson a essentiellement réalisé des documentaires et des séries.
Le tournage de "La somme de toutes les peurs" débuta en février 2001 à Montréal (où le Pentagone et le siège de la CIA furent reconstitués) en passant par Washington, Baltimore, Moscou, le désert californien et Israel pour s'achever fin juin.

Par rapport au livre, quelques différences dans le scénario durent être apportées. Avant même les attentats du 11 septembre 2001, la production décida de transformer les arabes en néo-nazis. Le stade de Denver muta en celui de Baltimore. A noter aussi que dans le roman, Ryan est déjà un directeur de la CIA. Hors ici Ben Affleck est beaucoup trop jeune pour atteindre ce poste. Le héros n'a également pas de femme dans cet épisode et qu'il a perdu du gallon (il est juste un simple analyste qui écrit des rapports).

Des modifications qui aboutissent à une interprétation qui convient parfaitement à Tom Clancy. A tel point que l'auteur a remis en chantier une série de romans sur les jeunes années de Jack Ryan dans le but de les faire adapter plus tard. Reste un certain nombre de livres écrits par Clancy à adapter : Sans aucun remords, Dette d'honneur, Sur ordre, sans omettre Le Cardinal du Kremlin. Ce dernier fut longtemps en développement mais l'histoire, ancré dans la Guerre froide, l'a un peu démodé. Résultat : à l'instar de Bad Company, Paramount a préféré choisir le thème très en vogue de la menace terroriste nucléaire.

La franchise s'est révélée une fois de plus rentable aux USA : avec un budget de 68 millions de dollars, le film en a rapporté 120 millions

Morgan Freeman

Tous Morgan de lui. Après plusieurs années passées sur les planches de théâtre, Morgan Freeman impose définitivement son charisme et sa nonchalance au cinéma, avec Seven de David Fincher.

Depuis, le comédien passe avec talent du gros blockbuster (Batman Begins de Christopher Nolan,
Bruce tout-puissant avec Jim Carrey, où il incarne Dieu, La somme de toutes les peurs avec Ben Affleck, Danny the Dog avec Jet Li, Edison de David J.Burke avec Kevin Spacey, LL Cool J et Justin Timberlake) au film d'auteur comme Million Dollar Baby de Clint Eastwood.
Sa prestation dans ce dernier film lui a d'ailleurs valu l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, un Screen Actors Build Award et une citation aux Golden Globe.


Flashback. Nous sommes le premier juin 1937 à Memphis. Naissance de Morgan Freeman.
Après des études au lycée de Greenwood dans le Mississippi, le jeune Morgan effectue son service militaire dans l'Air Force.

Pourtant, ce n'est pas les muscles qui l'attire. Bien au contraire. Une fois ces formalités auprès de la nation accomplies, Morgan Freeman désire devenir acteur. Pour parvenir à ses fins, il s'inscrit au collège de Los Angeles.
Après des débuts prometteurs en 1967 à Broadway, il s'impose auprès du grand public grâce à son interprétation du personnage d'Esay Rider dans la série pour enfants The Electric Compagny

Puis pendant plusieurs années, le jeune comédien fait ses armes sur les planches de théâtre.
Des prestations qui lui valent de nombreux prix : Miss Daisy et son chauffeur d'Alfred Uhry, couronnée par le Prix Pulitzer, La Mégère apprivoisée de Shakespeare dans le cadre du New York Shakespeare Festival :il y campe Petruchio aux côtés de Tracey Ullman.

1993 marque un réel tournant dans sa carrière, avec un passage dans le milieu du septième art. Il réalise son premier long-métrage, Bopha !, avec Danny Glover et Alfred Woodard, avant de créer Revelations Entertainment, société de production présente sur tous les supports de l'industrie des médias.

Mais c'est réellement Seven, aux côtés de Brad Pitt (Mr and Mrs Smith, Ocean's Eleven, Ocean's Twelve, Fight Club, Et au milieu coule une rivière, Snatch) qui révèle Morgan Freeman.
Une enquête poisseuse, qui renouvelle le genre du thriller. La mise en scène de David Fincher (Fight Club, The Game, Panic Room) marque définitivement les esprits.

Un rôle dans lequel Morgan Freeman s'engouffre habilement, et une image de détective qui lui colle à la peau avec Le collectionneur et Le masque de l'araignée, dans la même veine.

Depuis, on a pu le voir dans Brubaker de Stuart Rosenberg, Lil du témoin de Peter Yates, L'affrontement de Paul Newman, Tecahers d'Arthur Hiller, Marie de Roger Donaldson, That was Then, This is now de Christpher Cain, Crimes et pouvoir de Carl Franklin et La grande arnaque de George Armitage.

Sans oublier La rue de Jerry Schatzberg, qui lui vaut une citation au Golden Globe et à l'Oscar pur ce second rôle.

Mais aussi des rôles plus marquants comme dans Nurse Betty de Neil la Bute, où il donne la réplique à Renée Zellweger (Chicago, Bridget Jones, Fou d'Irène, Jerry Mguire). Amistad de Steven Spielberg (Arrête-moi si tu peux, Les den ts de la mer, Le terminal, La guerre des mondes, Minority report) avec Anthony Hopkins.

Au début des années 2000, son succès ne se dément pas, et Morgan Freeman passe avec talent du gros blockbuster (Batman Begins de Christopher Nolan, le réalisateur de Memento et Insomnia, Bruce tout-puissant avec Jim Carrey, où il incarne Dieu, La somme de toutes les peurs avec Ben Affleck, Danny the Dog avec Jet Li, Edison de David J.Burke avec Kevin Spacey, LL Cool J et Justin Timberlake) au film d'auteur comme Million Dollar Baby de Clint Eastwood (Sur la route de Madison, Mystic River, Space Cowboys, L'inspecteur Harry, Et pour quelques dollars de plus).

L'acteur retrouve pour l'occasion celui qui l'avait dirigé dans Impitoyable. Sa prestation dans Million Dollar Baby lui vaudra d'ailleurs l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, un Screen Actors Build Award et une citation aux Golden Globe.

H.T



Par zoom-Cinema.fr le 24 juillet 2002.

Dernières réactions sur La somme de toutes les peurs

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "La somme de toutes les peurs" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu La somme de toutes les peurs.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :