Accueil > Jamel Debbouze
 Jamel Debbouze

Jamel Debbouze

Nom : Debbouze
Prénom : Jamel
Date de naissance : 18 juin 1975
Âge : 45 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Jamel Debbouze

Biographie

 Jamel Debbouze est né le 18 juin 1975 à Paris. Bien qu'il soit attaché à ses origines marocaines (aides et autres soutiens financiers dès qu'il le peut) c'est bel et bien dans la banlieue de Trappes que le jeune garçon passe son enfance. A treize ans il perd l'usage de son bras suite à un accident avec un RER. D'où la main toujours dans la poche. Un handicap qui ne l'empêchera pas de réussir. Réussir, c'est le leitmotiv de Jamel. L'échappatoire viendra du théâtre d'improvisation. Déjà, il fait preuve d'un incroyable bagout et d'un sens de la répartie évident. Un talent qui n'échappe à son mentor Alain Degois, plus connu sous le surnom de Papy. Ce dernier le coache donc et emmène son poulain jusqu'à la consécration : Jamel atteindra la finale du championnat de France junior de la ligue d'impro.

Après un rapide et remarqué passage sur Radio Nova, cette expérience lui sert de tremplin sur Canal +. Totalement séduit par le potentiel du trublion, Alain de Greef, responsable des programmes lui confie une rubrique intitulée Le cinéma de Jamel, diffusée durant la mythique émission Nulle part ailleurs. Dans un décor simpliste (fond blanc) et devant la caméra,  Jamel Debbouze squatte le petit écran et réinvente le septième avec une tchatche incroyable. L'occasion également de découvrir ses amis Omar Sy et Fred Testot.

Après son premier one-man show, il enchaîne avec deux films diamétralement opposés. Tout d'abord Zonzon. L'action se déroule dans une prison et le jeune comédien donne la réplique entre autre à Pascal Greggory. Et surtout Le ciel, les oiseaux et ...ta mère de Djamel Bensalah. Le succès du film prend tout le monde à contre-pied. Plus d'un million d'entrées pour ce petit film, qui consacre définitivement le phénomène  Jamel Debbouze. Ce dernier tutoie désormais les sommets du box-office. Dans Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, il incarne le sous-fifre d'un épicier, Momo. Tout le monde a encore en mémoire la fameuse scène où il traite son patron, Collignon, "de tête à gnons".

 

Et puis vient l'heure du sacre avec Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre de son ami Alain ChabatJamel Debbouze vole littéralement la vedette à ses partenaires Christian Clavier (Astérix) et Gérard Depardieu (Obélix). Dans cette adaptation de la BD d'Uderzo et Goscinny, il interprète l'architecte de Cléopâtre (Monica Bellucci), qui a pour mission de construite un palais en un temps record. A la clé, le quatrième plus gros succès de l'histoire au cinéma hexagonal ! Un véritable festival de trouvailles à la gloire de  Jamel Debbouze, petit prodige venu de Trappes. S'ensuit un nouveau one-man show (100 pour cent Debbouze). Et une participation à She Hate Me de Spike Lee.

Lors du festival de Cannes 2005, il croise Luc Besson qui l'invite sur le tournage ultra-secret d'Angel A. Le long-métrage est l'événement de la fin d'année 2005, ce qui n'empêche pas au long-métrage de connaitre un sérieux revers au box-office.

Désormais valeur sûre du cinéma hexagonal, aussi populaire que Yannick Noah et l'Abbé Pierre, Jamel Debbouze peut se permettre toutes les audaces. Y compris soutenir des projets aussi pointus qu'Indigènes, prix d'interprétation collectif au festival de Cannes 2006. Ou encore retrouver son ami Jean-Pierre Bacri dans Parlez-moi de la pluie sous la direction d'Agnès Jaoui.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :