Closer, entre adultes consentants
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Closer, entre adultes consentants Affiche du film Closer, entre adultes consentants
 


50 %   (79 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 19 janvier 2005

Genre : Drame.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Closer, entre adultes consentants

Secret de tournage du film Closer, entre adultes consentants

L'adaptation de la pièce Tout conte/Closer

Mike Nichols, metteur en scène de Closer : " si on y réfléchit, on se souvient généralement très bien du début et de la fin de nos relations amoureuses, mais on a tendance à oublier ce qu'il y a eu entre les deux. Closer, entre adultes consentants aborde aussi cela. Comment nous souvenons-nous réellement des choses et comment la vie nous apparaît-elle vraiment ? "

Patrick Marber, auteur de la pièce : " Closer est une histoire d'amour. La pièce parle bien sûr d'autres choses aussi, de la jalousie, du regard masculin, des mensonges que l'on fait à soi-même et aux autres, de la manière dont les gens se trouvent eux-mêmes en utilisant les autres... Mais en fin de compte, c'est une simple histoire d'amour. Et comme pour la plupart des histoires d'amour, les choses peuvent mal tourner... "

Mike Nichols " au-delà de la spécificité de l'approche de Patrick Marber, je pense que la dynamique entre les hommes et les femmes est au centre de notre vie sur terre. C'est là-dessus que portent le plus grand nombre de blagues, de romans, de musiques. C'est ça - à défaut d'un autre mot - la vraie vie. Et tout ce qui y a trait est infiniment intéressant. "

Les thèmes de Closer

Patrick Marber "Closer, Entre adultes consentants ne porte aucun jugement moral sur le comportement des personnages, il laisse au spectateur toute liberté de se faire sa propre opinion. Le " mal " ou le " bien " ne m'intéressent pas ici, non plus que de juger les personnages. Voici ce qu'ils ont dit. Voici ce qu'ils ont fait. La manière dont ils se sont comportés ne me regarde pas. Le public les verra tels qu'ils sont, et il pourra sans doute ne pas être d'accord avec certains, mais j'espère qu'il reconnaîtra la vérité. Et qu'il rira des plaisanteries au passage..."

Celia Costas, productrice exécutive :
" c'est une histoire pleine d'espoir, parce que les personnages s'interrogent, se confrontent à eux-mêmes et changent de manière très intéressante. Ils apprennent quelque chose, ce qui est vraiment le plus important dans la vie... et au cinéma ! "

Jude Law


Jude Law le beau gosse n'a pas encore trouvé un film qui fasse de lui une méga-star. Malgré des collaborations avec Clint Eastwood (Minuit dans le jardin du bien et du mal), Matt Damon (Le talentueux Mr Ripley), David Cronenberg (ExistenZ) ou encore Steven Spielberg (Intelligence Artificielle, AI).
Les amateurs ne s'en plaignent pas. Puisque malgré sa carrière cinéma, Jude Law continue à arpenter les planches.


Considéré comme un des plus beaux hommes de ce début de siècle, Jude Law est né le 29 décembre 1972 à Londres.
Après une enfance tranquille dans la banlieue de la capitale de l'Angleterre.

Déjà jeune, il se fait remarquer et enrôler à tout juste dans la sitcom peine 17 ans.
Puis, boulimique de travail, il cumule les expériences aussi bien sur les planches que sur grand écran.
Au theatre, "Pygmalion”, "The Fastest Clock in the Universe".

Le théâtre, où il officie encore actuellement : "The Snow Orchid", "Live Like Pigs" et "Indiscretions", pour lequel il a reçu l'Olivier Award du meilleur espoir masculin.
Et il appartient également à la troupe Natural Nylon, dans laquelle il a pour partenaires Ewan McGregor (Star Wars, Les Virtuoses, Moulin Rouge) et son épouse.

Sa première apparition dans les salles obscures se fera avec Shopping.
Jude Law y fait coup double. Non content d'obtenir ce rôle, il rencontre sur le tournage Sadie Frost. Coup de foudre.
Depuis, les deux acteurs se sont mariés.

Il enchaîne alors avec I love you, I love you not, avec Jeanne Moreau et Claire Danes (Roméo + Juliette avec Leonardo Di Caprio).

Et surtout le chef d'oeuvre Bienvenue à Gattaca.
Un film futuriste intimiste particulièrement intéressant, qui renouvelle un genre qu'on croyait disparu.
Le comédie partage l'affiche, dans ce rôle en fauteuil roulant, avec la belle Uma Thurman (Kill Bill, Kill Bill 2, Pulp Fiction de Quentin Tarantino, Be Cool avec John Travolta) et Ethan Hawke (Le cercle des poètes disparus, Waterland, Quiz Show, Before Sunrise, Hamlet, Training Day, The Jimmy Show, Taking Lives/Destins volés).

Autre collaboration prestigieuse ...
Clint Eastwood (Million Dollar Baby, Sur la route de Madison) l'invite à rejoindre dans le jardin du Bien et du Mal, aux cotés entre autre de Kevin Spacey (American Beauty, Usual Suspect, Ordinary Recent Criminal).

Retour au film expérimental après Bienvenue à Gattaca avec eXistenZ, de David Cronenberg, le réalisateur de Stereo, Chromosome 3, Fast Company, Videodrome, Dead zone, La mouche, Faux-semblants, Crash et Spider.

S'ensuite les oubliables La sagesse des crocodiles / The Wisdom of Crocodiles, film très esthétique sur les Vampires. Et Music from Another Room.

Pour enchainer avec le remake de Plein soleil, le film avec Alain Delon : The Talented Mr. Ripley, d'Anthony Minghella, avec Matt Damon (La mémoire dans la peau, La mort dans la peau, Gerry, Ocean's Twelve, Ocean's Eleven, Il faut sauver le soldat Ryan, Will Hunting avec Robin Williams) et Gwyneth Paltrow (Flesh and Bone, de Steve Kloves, De grandes espérances, Pile et face, Shakespeare in Love de John Madden, The anniversary party, La famille Tenenbaum de Wes Anderson, L'amour extra-large des frères Farrelly, Possession de Neil LaBute, Austin Powers in Goldmember de Jay Roach, A View from the Top de Bruno Barreto).

Cette dernière y reprend le rôle tenu initialement par Marie Laforêt.
Au final, Le talentueux Mr Ripley se révèle intéressant. Mais n'atteint pas la perfection de l'original...

Steven Spielberg le dirige ensuite dans Intelligence Artificielle, AI. Avec le jeune prodige révélé par Sixième sens, Haley Joel Osment.
Un hommage à Stanley Kubrick.

Echec au box-office, tout comme Capitaine Sky et le monde de demain/ Sky Captain and the World of Tomorrow avec Angelina Jolie (Mr and Mrs Smith, Tomb Raider)

Plus récemment, il conforte son image de sex-symbol avec le remake d'Irrésistible Alfie. L'histoire d'un homme à femmes. Ou encore Retour à Cold Moutain, Final Cut, Les sentiers de la perdition et l'excellente prestation dans Closer, entre adultes consentants.

A ce propos, Jude Law doit son nom à la chanson des Beatles, Hey Jude. Pas très original, ni sexy, n'est-ce pas mesdames ?!

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 19 janvier 2005.

Dernières réactions sur Closer, entre adultes consentants

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Closer, entre adultes consentants" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Closer, entre adultes consentants.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :