Accueil > Le Siffleur > Secrets de tournage

Le Siffleur
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Le Siffleur Affiche du film Le Siffleur
 


51 %   (78 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 6 janvier 2010

Genre : Comédie dramatique.
Nationalité : Français

Interview de François Berléand et Philippe Lefebvre :

Interview de François Berléand et Philippe Lefebvre :

zoom-Cinema.fr : Comment ce projet s'est-il mis en place?

François Berléand (F.B) : C'est Thierry Lhermitte qui m'a fait parvenir le livre de Laurent Chalumeau. Je l'ai lu, on s'est réuni avec Thierry et Laurent et on s'est dit qu'il fallait faire ce film. Je voyais bien Alain Attal, des Production du Trésor, comme producteur. Alors, j'ai dit à Alain : « Je viens de lire un bouquin incroyable. Lis le. Les 30 premières pages sont un peu difficiles, mais après c'est extraordinaire. Lis le, je t'en supplie. » Il l'a lu et m'a appelé pour me dire qu'il achetait les droits.

Philippe Lefebvre (P.L) : Alain m'a alors proposé d'écrire le scénario puis de réaliser le film. J'ai lu le livre, et ça m'a beaucoup plu. Je lui ai dit que j'allais commencer à travailler sur l'adaptation. Au bout d'une semaine, j'étais complètement accroc.

zC : Qu'est ce qui vous a tant plu dans cette histoire ?

F.B. : C'est d'abord de jouer un double rôle. Au début du film, je joue un personnage comme je suis
Mais je change totalement de personnalité. On y croit malgré tout, donc j'ai gagné mon pari. Le scénario est tellement drôle... J'ai peut-être le rôle titre mais il y a une pléiade d'acteurs et de rôles, c'est aussi ça qui m'a plu dans le projet. Il n'y a pas un rôle principal avec des seconds rôles, c'est vraiment un film chorale.

P.L. : Moi, ce qui m'a d'abord plu, c'est le fait que ce soit une vraie comédie, une galerie de personnages. Cette galerie, couplée à ce décor sur la côté d'Azur, me faisait dire que je tenais un sujet intéressant, drôle et visuellement assez fort.


zC : François, dans ce film, on vous découvre avec un nouveau look. Cela n'a pas dû être évident à accepter...

F.B. : Je le savais, c'était dans le scénario. La première semaine a été très simple à tourner. Mais quand il a fallu raser et teindre, ça a été très dur, parce qu'on l'a fait en deux fois. Il fallait teindre les cheveux le dimanche et raser seulement le lundi pour le tournage. Je me suis donc retrouvé avec les cheveux noirs et la barbe blanche.

P.L. : C'est un grand défi de demander à François de tourner sans la barbe.

zC : Tourner à Cannes, hors saison, avec toute cette équipe... Les conditions sont plutôt bonnes...

F.B. : C'est sur ! On avait beau temps, et je connaissais Philippe, Sami et Clémentine. Il y avait une ambiance formidable sur le plateau. J'ai même découvert que Fred déconnait plus que moi !

P.L. : On était réellement chez nous, à tourner sur la croisette. En même temps, ce film n'aurait pas pu se passer ailleurs, parce que c'est vraiment un endroit qui suscite la convoitise. C'est là-dessus que j'ai bâti le duo de personnage entre Fred Testot et Sami Bouajila. Chaque personnage a envie d'accéder à un statut supérieur.

Par Marine N. le 2 février 2010.

Secret de tournage du film Le siffleur

Secret de tournage du film Le siffleur

De la télévision au cinéma

Faut-il avoir exercé ses talents sur le petit écran pour faire du cinéma ? Si cela ne reste pas un passage obligé, force est de constater que la télévision développe une certaine notoriété et permet de repérer des nouveaux talents. Les nouveaux rois du box-office français ont pour la plupart débuté à la TV : Kad Merad (sur Comédie), Jean Dujardin (Un gars, une fille), Jean-Paul Rouve (Les robins des Bois sur Canal +), Alain Chabat (les Nuls sur la chaine cryptée) ou encore Jamel Debbouze (le cinéma de Jamel sur Canal +).
Normal donc que les animateurs télé soient tentés à leur tour de tenter leur chance : Christophe Dechavanne a participé au doublage de L’âge de Glace 3 et a joué dans un feuilleton pour TF1, idem pour Jean-Luc Reichman (Attention à la marche) et Cauet (doublage du dessin-animé Garfield, apparition dans Les Aristos).

Et donc maintenant Virginie Efira. L’ancienne animatrice star de M6 n’a pas réussi son transfert sur Canal + où son émission Canal Presque été un énorme échec en matière d’audience.
Après avoir joué dans plusieurs téléfilms sur M6, la jeune femme voit les propositions se multiplier  : après Le siffleur, on la retrouvera dans L'amour c'est mieux à deux aux côtés de Clovis Cornillac ou encore dans La chance de ma vie où elle donnera la réplique à François-Xavier Demaison.

Casting

Aux côtés de Virginie Efira des valeurs sûres du cinéma hexagonal (François Berléand, Thierry Lhermitte). Et des nouveaux talents : Sami Bouajila ainsi que Fred Testot. Encore un exemple d’un comédien passé du petit au grand écran : s’il obtient moins de succès que son complice du service après-vente Omar Sy (Nos jours heureux, Tellement proches), il a tourné dans de nombreux films et assuré le doublage du personnage Replay dans Arthur et la vengeance de Maltazard. On le verra fin 2009 aux côtés de Cécile de France dans un contre-emploi : Gardien de l'ordre, sous la direction de Nicolas Boukrief.

Marketing et affiche

Le film Le siffleur est produit par Europacorp, appartenant à Luc Besson. Le studio a réalisé une excellente année 2009 notamment avec le succès-surprise du long-métrage Le concert avec au générique François Berléand (également présent dans Le siffleur). Le film, porté par un bouche-à-oreille favorable, a passé la barre symbolique du million d’entrées.

Alors que le long-métrage Le siffleur sort en plein hiver, il oue habile la carte de la contre-programmation et invite le spectateur à se réchauffer dans les salles obscures : soleil de la côte d’azur, piscine et hôtels de luxe. Tous les codes sont là : l’hôtel Carlton, une fille sur le transat (la sculpturale Virginie Efira), le soleil au zénith, une affiche colorée et jaune. Les différents comédiens sont présents dans des cases façon BD, détonant un ton humoristique.

Par Hervé le 8 janvier 2010.

Dernières réactions sur Le Siffleur

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le Siffleur" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le Siffleur.

Ce film a 2 commentaires.


       Email

Votre réaction :