Accueil > Les mots retrouvés > Secrets de tournage

Les mots retrouvés
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Les mots retrouvés Affiche du film Les mots retrouvés
 


50 %   (36 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 1 février 2006

Genre : Drame.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Les mots retrouvés

Secret de tournage du film Les mots retrouvés

Les mots retrouvés, d'après le roman de Myla Goldberg

Les mots retrouvés sont adaptés du roman de Myla Goldberg : La saison du concours, qui traitait tout à la fois du pouvoir du langage, de la nature insaisissable de la communication, des subtilités des relations parentsenfants, du spectre de la brisure du nucléus familial et de la capacité qu'ont les enfants à comprendre la véritable nature du désespoir de ceux qui les ont conçus. Des thèmes d'une grande richesse et d?une grande complexité, qui ont convaincus les producteurs Albert Berger et Ron Yerxa (producteurs, notamment, de L'arriviste et Retour à cold Moutain avec Nicole Kidman, Jude Law et Renée Zellweger) defaire porter ce roman sur grand écran. La façon dont le roman traitait du tissu familial était très nouvelle, très fraîche, raconte Ron Yerxa. Ce que corrobore Albert Berger : Certes, de très nombreux films se sont déjà penchés sur la désintégration de la famille américaine contemporaine, mais cette histoire joue sur d'autres niveaux. Il est rare de tomber sur un récit qui explore aussi profondément la dynamique interne d'une famille, tout en restant d'une portée accessible.

Myla Goldberg avait eu l'idée des Mots Retrouvés en lisant un article sur l'univers hyper-compétitif des
concours d?orthographe, très appréciés des enfants américains, et avait décidé d'en faire le coeur d?un
roman qui serait avant tout axé sur la psychologie profonde de personnages à un moment transitoire de
leurs vies. Ce qui, pour une adaptation cinématographique, requerrait une écriture très sensible, capable
de transcrire en images la complexité psychologique de tous ces personnages. Ron Yerxa et Albert Berger
ont alors eu l?idée de soumettre le roman à la scénariste Naomi Foner Gyllenhaal, qui avait auparavant travaillé sur le scénario de A bout de course (avec River Phoenix) et celui de Losing saiah, un film sur l?adoption avec Jessica Lange et Halle Berry dans les rôles principaux.

Juliette Binoche, alias Miriam Naumann dans Les Mots retrouvés de David Siegel

La classe tout simplement...Oscar du meilleur second rôle féminin et ours d'argent de la meilleure Actrice au festival de Berlin pour Le Patient Anglais.

Juliette Binoche poursuit sa carrière entre l'Atlantique (Le chocolat avec Johnny Deep, Mary d'Abel Ferrara, Les enfants du siècle de Diane Kurys) et la France (La veuve de St Pierre, Code Inconnu, Les amants du Pont Neuf, Alice et Martin, Caché de Michael Haneke, Paris je t'aime, Décalage Horaire de Danièle Thompson, Le hussard sur le toit de Rappeneau)


Flashback. Juliette Binoche est née le 9 mars 1964 .

La jeune Juliette ne quitte pas ses parents au collège, où ces derniers n'hésitent pas à s'incruster.
Ils animent en effet dans l'établissement scolaire un atelier de théâtre.
Pas moyen d'être tranquille, même avec ses amis de classe...

Mais la jeune femme n'est pas du genre rancunière, et n'hésite pas lors de ses études secondaires à prolonger la passion de ses géniteurs, en mettant notamment en scène une pièce d'Eugène Ionesco intitulée "Le roi se meurt",

Bien décidée à faire de cette passion son métier, elle suit alors des cours au Conservatoire.
Jacques Fansten lui offre alors son premier rôle dans une série télé " Dorothée, danseuse de corde ".

Après quelques personnages de second plan, elle intègre peu à peu la milieu du septième art.
Des rôles modestes, mais des collaborations prestigieuses : Jacques Doillon et sa vie de famille, mais aussi Jean-Luc Godard (Je vous salue, Marie).
Durant cette période, Juliette Binoche a du mal à joindre les deux bouts et n'hésite pas à tourner quelques pubs (dont une fameuse pour des bonbons mous) histoire de régler ses factures.

Il faudra attendre 1985 et la rencontre-clé avec André Téchiné (Barocco, avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, Les soeurs Brontë avec Isabelle Adjani, Marie-France Pisier et Isabelle Huppert, Hôtel des Amériques, Le lieu du crime, J'embrasse pas, Ma saison préférée avec Daniel Autueil, Les voleurs avec Catherine Deneuve, Alice et Martin, Loin, Les roseaux sauvages, Les égarés avec Emmanuelle Béart).

Le réalisateur la dirige dans Rendez-vous, présenté au festival de Cannes.
Prestation remarquée, qui lui permet d'obtenir une nomination au César de la meilleure actrice pour l'occasion.
Juliette Binoche retrouvera André Téchiné quelques années plus tard pour Alice et Martin.

Retour en 1985. Reconnue par ses pairs, elle peut enfin voir le bout du tunnel.
L'année suivante, elle tourne avec Leo Carax, Mauvais sang (Prix Louis-Delluc).

Bien avant Le Chocolat avec Johnny Deep (Charlie et la chocolaterie, Edward aux mains d'argent, 21 Jump Street, Ed Wood), Juliette Binoche se voit sollicitée par les metteurs en scène internationaux.

Kauffman la dirige dans L'insoutenable légèreté de l'être.
Puis l'aventure interminable des amants du Pont-Neuf, un histoire d'ampour entre un jongleur et une SDF aveugle.

Près de trois ans de tournage, un des plus gros budget du cinéma français.
Un cauchemar pour les acteurs et Léo Carax. Plus grave : le public n'est pas au rendez-vous...

S'ensuit toute une série de film avec des collaborations prestigieuses : Fatale de Louis Malle avec Jeremy Irons, Bleu (de la trilogie Blanc, Rouge, Bleu ) de Krzysztof Kieslowski, l'adaptation du roman de Jean Giono, Le hussard sur le toit par Jean-Paul Rappeneau où elle donne la réplique au beau Olivier Perez (IP5 de Jean-Jacques Beineix, Infidèle avec Richard Gere).

Apogée de sa carrière internationale : Le patient anglais (The English) d'Anthony Minghella (Truly, Madly, Deeply, Mr. Wonderful, Le talentueux Mr Ripley / The Talented Mr. Ripley avec Matt Damon) sur une musique de Gabrielle Yared.
Des vues aériennes grandioses dans le désert pour cette fresque.

Et pluie de récompenses pour la comédienne françaises : Oscar du meilleur second rôle féminin, Ours d'argent de la Meilleure Actrice au festival de Berlin.

Juliette Binoche ne cède pas de manière définitive pour autant aux sirènes d'Hollyood et tourne des films plus modestes :

La Veuve de Saint-Pierre de Patrice Leconte (Ridicule, L'homme du train, Les bronzés, Les bronzés font du ski, Tandem, Les Grands ducs) avec Daniel Auteuil (Le huitième jour de Jaco Van Dormael, Le placard de Francis Veber, Peindre ou faire l'amour) et Emir Kusturica (Te souviens-tu de Dolly Bell, Papa est en voyage d'affaires, Le temps des gitans, Arizona Dream, Underground, Chat noir, chat blanc).

Ou encore Décalage Horaire de Danièle Thompson avec Jean Reno et Sergi Lopez.

Mais aussi Les enfants du siècle de Diane Kurys et Code inconnu de Michael Haneke.
Un metteur en scène qu'elle retrouvera, tout comme Dnaiel Auteuil, quelques années plus tard avec Caché, présenté au festival de Cannes 2004. Et Paris je t'aime, série de 18 court-métrages consacrés à la capitale française.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 1 février 2006.

Dernières réactions sur Les mots retrouvés

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Les mots retrouvés" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Les mots retrouvés.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :