Accueil > Le pianiste > Secrets de tournage

Le pianiste
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Le pianiste Affiche du film Le pianiste
 


69 %   (140 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 25 septembre 2002

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Le pianiste

Secret de tournage du film Le pianiste

Palme d'or au festival de Cannes 2002

Après seulement trois films en une décennie; Roman Polanski revient avec ce Pianiste, film monté financièrement en 2000 au Festival de Cannes.

Film personnel à plus d'un titre (le cinéaste fût lui-même enfermé dans un ghetto de Cracovie et a aussi survécu aux bombardements de Varsovie).

A l'origine de cette oeuvre-clé dans la carrière du réalisateur, les souvenirs d'un pianiste, Wladyslaw Szpilman, rédigés juste après la guerre. Un mélange habile d'authenticité et d'atrocités. Le chois de l'acteur fût donc déterminant : 1400 candidats se présentèrent.

Adrien Brody fût finalement retenu. Le comédien bénéficiait d'une bonne expérience (il a tourné avec Francis Ford Coppola, Steven Soderberg, le réalisateur d'"Ocean's Eleven", "Erin Brockovich, Terence Malick, Spike Lee et Ken Loach ("Bread and Roses").
Les décors furent confiés à Allan Starski, à qui l'on doit déjà ceux de La Liste Schindler de Steven Spileberg, qui oeuvra aux studios Babelsberg (Stalingrad) pour un budget conséquent (35 million de dollars).

Quant au véritable Szpilman, il est est mort à l'age de 88 ans. Célèbre pianiste, unanimement salué dans les années 30, il travaille pour la Radio d'Etat quand Hitler bombarde Varsovie, en septembre 1939.

A noter d'ailleurs qu'après la publication de son livre, "Mort de la ville", en 46, il devindra un célèbre compositeur et le directeur musical de la radio nationale. C'est finalement son fils qui découvre ses mémoires et décide de les publier en 1998 sous le titre "Le Pianiste".

Adrien Brody, alias Wladyslaw Szpilman
dans Le pianiste de Roman Polanski

Malgré des collaborations prestigieuses (Terence Malick, Steven Soderbergh) difficile démarrage pour la carrière du talentueux Adrien Brody. Jusqu'à la rencontre avec Spike Lee. Puis Elie Chouraqui (Harrison's Flowers). Et la consécration avec la Palme d'or du Pianiste de Roman Polanski.

Le futur interprète du Pianiste de Roman Polanski est venu au monde le 23 décembre 1976 à New York.
Dès son plus jeune âge, vers douze ans environ, le jeune Adrien manifeste déjà un intérêt certain pour tout ce qui concerne de prêt ou de loin le domaine artistique.

Enfant gâté, sa mère perçoit tout de suite le talent de sa progéniture. Loin de lui mettre des bâtons dans les roues, elle décide même de l'inscrire dans un cours de théâtre, et l'adolescent

Une stratégie payante. Adrien apparaît alors dans diverses série télé in
"Home at Last” mais aussi "Annie McGuire".

Malgré ces participations, le jeune garçon ne s'enflamme pas pour autant. Les pieds sur terre, il décide de terminer ses études dans la Grosse Pomme chère à Woody Allen
Steven Soderbergh, réalisateur de Kafka, Ocean's Eleven Ocean's Twelve, Solaris, Full Frontal, Traffic et Erinc Brockovich, décide lui donner sa chance dans King of the hill.

Un long-métrage où Adrien interprète un jeune voyou.
Prestation remarquée dans la profession. Il enchaîne alors avec The Last Time I Committed Suicide où il donne la réplique à Keanu Reeves (Matrix, Speed, Little Boudha, Point Break).

S'ensuit La ligne rouge de Terrence Malick (Badlands/La balade sauvage, Days of Heaven/Les moissons du ciel ). Collaboration prestigieuse avec le rare mais renommé cinéaste. Dans ce film, Adrien Brody partage l'affiche avec Sean Penn et George Clooney. Rien que çà.

Mais le réalisateur de La balade sauvage et les moissons du ciel n'est pas le seul a avoir compris tout le potentiel du comédien.
Ainsi Spike Lee (La 25iè heure avec Edward Norton, The Inside Man avec Denzel Washington) l'engage pour le rôle le rôle principal de Summer of Sam

Dès lors les proposition s'enchaînent. Citons Oxygen, Bread and roses Liberty Heights de Barry Levinson.

Avant d”incarner un journaliste dans Harrison's Flowers .

La guerre, également thème central du long-métrage Le pianiste de Roman Polanski.
L'histoire de Wladyslaw Szpilman, pendant la seconde guerre mondiale. Composition épatante sur un thème très dur.

Le film obtient la Palme d'or et le César du meilleur film étranger.

Parmi ses projets : Love the Hard Way, ou l'histoire d'un voleur se transforme radicalement au contact de l'amour...

On a pû également le voir récemment en homme fou dans le dernier M Night Shyalaman (Sixième sens, Incassable, Signes), le navet Le Village, le film d'auteur The Jaket aux côtés de Keira Knightley

Et surtout King-Kong, remake signé Peter Jackson, où il incarne l'homme amoureux de Naomi Watts.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 25 septembre 2002.

Dernières réactions sur Le pianiste

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le pianiste" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le pianiste.

Ce film a 2 commentaires.


       Email

Votre réaction :