Accueil > The Basketball Diaries > Secrets de tournage

The Basketball Diaries
Secrets de tournage

Affiche miniature du film The Basketball Diaries Affiche du film The Basketball Diaries
 


64 %   (19 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 6 mai 1998

Genres : Biopic, Drame.
Nationalité : Américain

Acheter le DVD de The Basketball Diaries Acheter le DVD et les produits dérivés maintenant !

Secret de tournage du film Basketball Diaries

Secret de tournage du film Basketball Diaries

Leonardo DiCaprio, alias Jim Carroll dans Basketball Diaries

Certains acteurs ne se relève jamais d'un succès international : Kevin Costner avec Danse avec les loups. Ou Mark Hamill dans la Guerre des Etoiles/Star Wars de George Lucas.
Pas Leonardo Di Caprio. Malgré la déferlante Titanic, le jeune homme a depuis tourné avec les plus grands. Steven Spielberg (Arrête-moi si tu peux aux côtés de Tom Hanks) ou encore Martin Scorcese (Aviator, Gangs of New-York)


Flashback. Nous sommes le 11 novembre 1974. Naissance de Leonardo Wilhelm DiCaprio .
Sa mère lui donne ce prénom en hommage à Leonard de Vinci.

Garçon turbulent, ses parents divorcent très vite après sa venue au monde.
Le jeune garçon donne du fil à retordre à sa mère qui l'élève.

Une fois cette crise passée, il intègre le Center for Enriched Studies puis à la John Marshall High School.

Auparavant, il a déjà prouver son talent à captiver un large auditoire. Et à cinq ans à peine, il se fait engager dans le show télévisé intitulé "Romper Room"
.
A 14 ans, il tourne un film éducatif, "Comment se comporter avec des parents qui se droguent". Ca ne s'invente pas.

S'ensuit des participations à diverses sitcom : "Lassie", "Parenthood", "Roseanne " et surtout "Quoi de neuf, docteur ?", .

Première apparition au cinéma avec Critters 3 et Poison Ivy.

Mais son premier rôle marquant restera sans aucun doute Blessures secrètes, de Michael Caton-Jones, où il donne la réplique à Robert De Niro.
Prestation très remarquée, tout comme dans Gilbert Grape, de Lasse Hallström.

Sa carrière et lancée, et les metteurs en scène se le disputent.
Baz Luhrmann (Moulin Rouge avec Nicole Kidamn et Ewan Mc Gregor) lui propose alors le premier rôle dans l'inventif Roméo + Juliette aux côtés de Claire Danes.

Une relecture très moderne de la pièce de Shaepeare, avant une bande-son travaillée (Des'ree...). Le beau gosse squatte les murs des adolescentes du monde entier.

Consécration mondiale ensuite avec Titanic.

Près de 20 million de spectateurs en France. Soit quasiment le record absolu de La Grande Vadrouille de Gérard Oury avec Louis de Funès et Bourvil. C'est dire.

Titanic, ou le plus gros succès de tous les temps au cinéma

A 24 ans à peine, sa carrière explose. Mais Di Caprio mettra un petit moment à redescendre sur terre. Faisant plus parler de lui via Voici, gala et paris Match que pour ses nouveaux rôles.

Surfant sur le phénomène et le succès du long-métrage de James Cameron, les distributeurs et autres studios se frottent les mains.

Ils se frottent les mains et font sonner le tiroir-caisse en ressortant d'anciens films comme Rimbaud/Verlaine d'Agnieska Holland, Basketball diaries et Simples secrets avec Meryl Streep et enfin L'Homme au masque de fer, d'après Alexandre Dumas aux côtés de John Malkovich et Gérard Depardieu.

Celebrity, de Woody Allen, lui permet de composer un personnage intéressant, limite auto-parodique.

Retour médiatique et très attendu avec La plage de Danny Boyle

Avec les frenchies Virginie Ledoyen (De l'amour) et Guillaume Canet (Un jeu d'enfants, Mon idole, Vidocq)

Le film est descendu en flammes par la critique et ne séduit pas un large public.

Désormais, Leonardo Di Caprio prend son temps.

Bien lui en prend.
Tout comme Tom Cruise, il travaille désormais avec les plus grands.

Martin Scorcese, retrace l'histoire de la Grosse Pomme dans Gangs of New York où la star incarne jeune émigrant irlandais aux côtés de Cameron Diaz (The mask, Charlie et ses drôles de dames, Dans la peau de John Malkovich)

Il retrouve le réalisateur de Taxi Driver par la suite avec Aviator, composition magistrale.

Aviator ou près de vingt ans de la vie tumultueuse d'Howard Hughes, industriel, milliardaire, casse-cou, pionnier de l'aviation civile, inventeur, producteur, réalisateur, directeur de studio et séducteur insatiable. Le scénario évoque une phase-clé de la saga Hughes, de la fin des années Vingt à celle des années quarante, durant laquelle cet excentrique et flamboyant aventurier devint un leader de l'industrie aéronautique en même temps qu'une figure mythique.

Sans oublier Arrête-moi si tu peux Steven Spielberg (ET, La liste de Schindler, La guerre des monde, Minority Report) , film ludique où Tom Hanks lui court après.

Leo y interprète en effet Frank Abagnale, jeune champion de l'arnaque qui se fit passer entre autre pour un pilote et un médecin. Inspiré d'une histoire vraie.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 6 mai 1998.

Dernières réactions sur The Basketball Diaries

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "The Basketball Diaries" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu The Basketball Diaries.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :