Harry Potter à l'école des sorciers
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Harry Potter à l'école des sorciers Affiche du film Harry Potter à l'école des sorciers
 


64 %   (298 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 5 décembre 2001

Genre : Fantastique.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Harry Potter à l'école des sorciers

Secret de tournage du film Harry Potter à l'école des sorciers

Plus de 175 millions d'exemplaires vendus dans le monde


Pas facile d'adapter Harry Potter à l'école des sorciers au cinéma. Parmi les principales difficultés qu'on rencontrées la Warner, on peut citer en vrac : un tournage qui devait rester secret, le choix crucial du jeune comédien qui allait incarner le héros du film ainsi que celui du réalisateur. Et surtout le débat des fans de la première heure qui ne supporteraient pas de voir leur livre favori massacré. Le potentiel de spectateurs est énorme : près de cent million de lecteurs d'Harry Potter à travers le monde. En Angleterre, l'engouement est tel que 500 000 tickets ont été pré-vendus avant même la sortie d'Harry Potter à l'école des sorciers / Harry Potter and the Philosopher's Stone (le 16 novembre). Aux Etats-Unis le film sera sous le titre Harry Potter and the Sorcerer's stone. En Angleterre Warner le transforme en Harry Potter and the Philosopher's Stone (soit le titre du roman d'origine). Un changement qui a nécessité deux versions de dialogue et par conséquent le tournage en doublon de certaines scènes.

La marketing

En France le film Harry Potter à l'école des sorciers sort le 5 décembre sur 800 copies, soit la deuxième plus grosse sortie pour le studio Warner France après cette année La vérité si je mens ! 2 (837 copies). Mais ce n'est rien comparé aux Etats-Unis, où le film de Chris Columbus, Harry Potter à l'école des sorciers est lancé sur plus de 3000 écrans. Les 125 millions de dollars investis dans le film sont d'ores et déjà amortis. Le long-métrage a déjà rapporté au studio un peu plus de 250 million de dollars, rien qu'en Amérique. Il faut préciser que le film a bénéficié, tout comme Le seigneur des anneaux d'une campagne publicitaire ciblée. Dès le 1er janvier 2001, Warner a publié le visage de l'interprète d'Harry Potter, Daniel Radcliffe. Et au mois d'avril, le premier teaser était diffusé sur Internet. Le mois suivant la première affiche révélée. Puis progressivement les partenaires commerciaux ont pris le relais : AOL, RTL, Cartoon Network, Coca-Cola. Les produits estampillés Harry Potter ont simultanément été lancés, à l'instar de Mattel (qui fabrique la poupée Barbie), qui propose des figurines à l'effigie de l'apprenti sorcier. ElectronicArts n'est pas en reste avec des jeux vidéos. Même Mars a décliné sa traditionnelle gamme de chocolat en Chocogrenouilles. Enfin, la sortie d'Harry Potter à l'école des sorciers sur les écrans s'accompagne parallèlement de la réédition des livres de J.K Rowling, dont notamment une version lue par Bernard Giraudeau (diffusé durant l'automne 2000 sur France Culture).

Le casting :  le gratin du cinéma anglais

Le tournage d'Harry Potter à l'école des sorciers a débuté en le 20 février 2001 et s'est achevé en avril de la même année. Le reste du temps étant consacré à la post-production. Les prises de vues se sont faites aux plateaux de Leavesden mais aussi dans certains endroits de Londres comme le King Cross Station, le zoo de Londres, l'abbaye de Lacock, ou encore la cathédrale de Gloucester (900 ans d'âge tout de même). L'auteur J.K Rowling, a obtenu de la Warner un droit de regard sur l'adaptation de son livre. Elle a ainsi exigé que le tournage se fasse exclusivement en Angleterre et que le casting ne soit composé que d'acteurs britishs. 60 000 candidats ont envoyé des cassettes en espérant décrocher le rôle d'Harry Potter. Soit mieux encore qu'Anakin Skywalker de Star Wars.

Daniel Radcliffe, onze ans, décroche finalement le rôle. Un jeune acteur qui incarnait le magicien David Copperfield enfant dans un téléfilm homonyme. Il devance ainsi Gabriel Thomson (vu dans "les nouvelles aventures de Pinnocchio"), un temps envisagé. S'ensuit la recherche des autres acteurs. Alan Rickman remplace Tim Roth qui a préféré tourner avec Tim Burton. Le reste de la distribution d' Harry Potter à l'école des sorciers demeure tout aussi royal, le gratin du cinéma anglais : John Cleese des Monthy Python, John Hurt, Julie Walters la prof de danse de Billy Elliott, Richard Harris vu dans Gladiator, sans oublier Maggie Smith (Sister Act).

Steven Spielberg évoqué pour être le réalisateur du film

Plus épineux en revanche était le choix du réalisateur d'Harry Potter à l'école des sorciers. La Warner voulait au départ Steven Spielberg. Le réalisateur d' "E.T" aurait pû accepter, mais il souhaitait imposer Haley Joel Osment, sa future star d'Intelligence Artificielle. Désaccord avec J.K Rowling. Mais Steven Spielberg n'a pas dit son dernier mot et pourrait réaliser le troisième épisode, Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (ce sera finalement Alfonso Cuaron qui sera retenu pour mettre en scène ce long-métrage - NDLR). Devant le refus de Steven Spielberg, la Warner a songé alors à une dizaine de cinéaste, dont Mike Newell, Alan Parker, Wolfgang Petersen, Peter Weir avant d'arrêter leur choix sur Chris Columbus. Proche de Steven Spielberg, ce cinéaste a déjà à son palmarès presque que des succès (excepté L'homme bicentenaire avec Robin Williams) : Maman j'ai réta l'avion, Madame Doubtfire)

Un film multi-support

Avant même le début du tournage, Harry Potter à l'école des sorciers a été conçu comme un film multi-support., Le DVD est déjà en phase de conception : scènes inédites (il y avait de quoi faire un film de sept heures), deux versions différentes. Le studio a même pensé à réserver des dizaines d'adresses Internet correspondant à tous les personnages de la série. A peine la sortie du premier volet entamée, que Chris Columbus va s'attaquer à l'adaptation du deuxième livre, Harry Potter et la chambre des secrets, dès novembre 2001. Warner a d'ailleurs acquis les droits pour les quatre premiers livres de la série. Le studio vise bien sûr les enfants et le porte-monnaie de leurs parents, soit le lectorat cible de la série Harry Potter. Harry Potter à l'école des sorciers ne concerne en revanche pas les adolescents, qui lui préfèreront sans doute Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson.

Par zoom-Cinema.fr le 5 décembre 2001.

Dernières réactions sur Harry Potter à l'école des sorciers

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Harry Potter à l'école des sorciers" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Harry Potter à l'école des sorciers.

Ce film a 7 commentaires.


       Email

Votre réaction :