Accueil > Bernard Farcy
 Bernard Farcy

Bernard Farcy

Nom : Farcy
Prénom : Bernard
Nationalité : Français



L'actualité récente de Bernard Farcy

Biographie

Certains destins demeurent intimement liés à d’autres, à l’instar de Michel Blanc et Bernard Farcy. Le premier prend sous son aile le second. Les deux hommes commencent par se croiser dans le très controversé Tenue de soirée de Bertrand Blier, avec également Gérard Depardieu. Charmé par cette rencontre, Michel Blanc pense naturellement à lui lorsqu’il réalise son nouveau long-métrage, Grosse Fatigue avec Carole Bouquet. Une prestation qui lui permet de prendre du galon, après avoir fait ses premiers pas devant la caméra avec La Lune dans le Caniveau.  S’ensuit alors une participation remarquée dans le premier film des Inconnus, Les Trois frères.Il y incarne le patron de Pascal Légitimus. Queue de cheval, logique économique : un dirigeant sans foi ni loi. On se souviendra notamment des célèbres répliques, argumentaires pour licencier ses employés encombrants :
"une entreprise, c’est comme une montgolfière : quand elle devient trop lourde, il faut lâcher du lest". Ou encore : "une société, c’est un peu comme une machine à laver: il faut enlever de temps en temps le linge sale… ".
Inoubliable donc.
Bernard Farcy enchaîne alors les seconds rôles : Saxo, Justinien Trouvé. Et donne même la réplique à des montres sacrés comme Jean-Paul Belmondo dans Le solitaire et Alain Delon dans Ne réveillez pas un flic qui dort. Il faudra tout de même attendre 1997, pour que le comédien connaisse enfin les faveurs du public.
Luc Besson le révèle au même titre que Frédéric Dienfenthal et Samy Naceri dans la série des Taxi. Il y interprète le commissaire Gibert : raciste, maladroit, incompétent, et surtout particulièrement drôle.Mine de rien le comédien apporte son grain de folie à ce personnage irrésistible, qui commet bévue sur bévues…La série des Taxi est née. La suite, on la connaît….Le premier volet, qui attirera plus de 6 million de spectateurs en salle, engendrera plusieurs suites : Taxi 2, Taxi 3, Taxi 4.
La recette demeure on ne peut plus efficace : le long-métrage reste clairement orienté et conçu pour un public jeune avec des cascades étourdissantes, concoctées par Rémi Julienne. Accélérations, empilage de voitures façon Blues Brothers, une poursuite copiée sur Bullitt. De quoi en mettre plein les yeux.
Les personnages sont des archétypes dessinés à grands traits, rigides dans leur gestuelle kung-fu. Luc Besson a également eu la bonne idée de faire jouer le rôle du chauffeur de taxi par un Beur, Samy Naceri, sympa et antiraciste, qui porte le maillot de la Coupe du Monde. L'icône Zidane de Marseille n'est pas loin . Sans omettre une bande-originale rap efficace, confiée à un fleuron du rap phocéen, le groupe IAM.

S’il ne connaît pas autant de succès que dans son rôle fétiche de commissaire, Bernard Farcy n’en reste pas moins indispensable, et de nombreux metteurs en scène font appel régulièrement à lui. Son don pour la comédie fait merveilles dans Albert est méchant avec Michel Serrault et Christian Clavier, People Jet Set 2 avec José Garcia, Iznougoud aux côtés de Michael Youn et Jacques Villeret. Et surtout Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d’Alain Chabat, où il incarne le pirate victime des deux héros à la potion magique….

Bernard Farcy ne se cantonne pas cependant à un seul registre avec des films plus sombres comme Le Pacte des loups avec Samuel Le Bihan ou encore la série Le Grand Charles. Etonnante et magistrale interprétation du Général de Gaulle.

Filmographie sélective :